Les Beaux Jours (film, 1935)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Marc Allégret. Pour le film de Marion Vernoux, voir Les Beaux Jours.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Beaux Jours.
Les Beaux Jours
Réalisation Marc Allégret
Scénario Charles Spaak
Jacques Viot
Acteurs principaux
Sociétés de production Flag Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 80 minutes
Sortie 1935

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Beaux Jours est un film français réalisé par Marc Allégret, sorti en 1935.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père, Sylvie se retrouve à Paris seule et sans argent. Elle rencontre Boris, un étudiant en médecine, qui la prend en charge. Puis elle fait la connaissance de Pierre qui lui plait aussi. Dilemme.
Boris tombe malade, Sylvie l'aide à son tour, mais la maladie finit par tuer Boris. Pierre déclare alors son amour à Sylvie et veut l'épouser. Sylvie refuse, en souvenir de Boris, jusqu'à ce que l'amour et la jeunesse l'emportent. Et Sylvie part avec Pierre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires sur le film[modifier | modifier le code]

« M. Marc Allégret a eu l'ambition de nous offrir le film de la jeunesse. Et nous a donné le film de l'enfantillage. Dommage! C'est du cinéma balbutiant. Vous m'en voyez navré car il y a parfois, dans ce film, de ravissantes minutes... Un jeune acteur s'y révèle : M. Maurice Baquet. Mlle Simone Simon s'y gaspille... »

— Henri Jeanson, Le Canard enchaîné, 1935, cité dans Jeanson par Jeanson, La Mémoire du cinéma français, Éditions René Château, 2000

« On retrouve plusieurs acteurs en vogue dans Les Beaux Jours : Raymond Rouleau, Roland Toutain, Jean-Louis Barrault... Sourire charmeur aux lèvres, Jean-Pierre Aumont forme avec Simone Simon, petite sauvageonne apprivoisée au minois de chat sauvage, un des plus beaux couples de l'écran d'avant-guerre »

— Christian Gilles, Les Écrans nostalgiques du cinéma français, vol. 3, L'Harmattan

Liens externes[modifier | modifier le code]