Les Bad Guys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Bad Guys
Description de l'image Les Bad Guys.png.
Titre québécois Les Méchants
Titre original The Bad Guys
Réalisation Pierre Perifel
Scénario Etan Cohen
Hilary Winston
Aaron Blabey
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks Animation
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 100 min
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Bad Guys ou Les Méchants[1] au Québec (The Bad Guys) est un film d'animation américain réalisé par Pierre Perifel, sorti en 2022.

Le film est adapté de la série de bande dessinée Les Super Méchants (Les Méchants au Québec) d'Aaron Blabey, débutée en 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un monde où humains et animaux anthropomorphes vivent côte à côte, le gang des Bad Guys est mondialement recherché. Il comprend :

  • M. Loup : Gentleman-pickpocket et chef du gang.
  • M. Serpent : Braqueur de banque et expert en ouverture de coffres-forts.
  • M. Requin : Maître des déguisements dont le coup de génie fut de se grimer en Mona Lisa pour dérober La Joconde au musée du Louvre.
  • M. Piranha : Costaud du gang au caractère très soupe au lait.
  • Mme Tarentule : Cerveau du gang et experte informatique.

Alors que les Bad Guys sont sur le point d'être arrêtés et condamnés pour leurs nombreux crimes, Loup fait mine de s'amender et promet que lui et ses comparses vont devenir des citoyens modèles. Mais lorsqu'un nouvel ennemi fait son apparition, les Bad Guys vont devoir devenir des citoyens modèles pour de bon s'ils veulent arrêter celui-ci et permettre à Loup d'obtenir ce dont il a toujours rêvé : la reconnaissance d'autrui[2].

Synopsis détaillé[modifier | modifier le code]

A Los Angeles, où les humains et les animaux anthropomorphes coexistent, le voleur à la tire et à la tête froide M. Loup dirige « Les Bad Guys », une bande d'infâmes animaux criminels composé de M. Serpent (l’expert en perçage de coffre), Mme Tarentule (la Hacker), M. Requin (le Maître du déguisement) et M. Piranha (le Bagarreur). Ils commettent des vols effrontés et échappent toujours aux autorités, en raison de l'interprétation qu'a le public d'eux comme étant intrinsèquement "mauvais".

Après avoir été insultés par la gouverneure Diane Foxington via la télévision lors d’un direct, Loup convainc sa bande de tirer un braquage (le plus grand de leur carrière) pour voler le précieux prix du Dauphin d’Or au philanthrope cochon d'Inde, le professeur Marmelade, lors d´une soirée d’investiture. Pendant le braquage, Loup aide par inadvertance une femme âgée qui le considère comme étant une gentille personne, ce qui conduit Loup à éprouver des remords pour ses méfaits. Après que le gang a été exposé et arrêté à la suite d'une tentative d'évasion infructueuse, Loup persuade Marmelade avec l'approbation de Foxington de les réformer et de devenir de bonnes personnes, prévoyant de profiter du prétexte afin de voler à nouveau la récompense avec son gang.

Marmelade invite le gang des Bad Guys chez lui, mais les malfrats ont du mal avec ses leçons de bienfaisance, incapables de s'adapter à un bon comportement. Après l'échec d'un " braquage " pour sauver un troupeau de cobayes cochons d’Indes d'un laboratoire de recherche (en raison du commandant en second des Bad Guys, M. Serpent, qui a tenté de les manger plutôt que de les sauver), Foxington décide d'abandonner l'expérience mais cède quand Loup avoue qu'il méprise être haï pour son espèce ; elle admet qu'elle le comprend et qu'elle a de l'espoir pour lui. Loup contemple la question de pouvoir changer pour lui-même plutôt que pour les autres et réussit à sauver un chaton d'un arbre, que Marmelade enregistre et publie sur les réseaux sociaux, renversant ainsi l'image publique de la bande. Cependant, Serpent soupçonne Loup que ce changement soudain ne le change définitivement de son quotidien de malfrat, et craint de perdre le contact avec son meilleur ami.

Lorsque le gang décider d’exécuter un nouveau braquage pour voler à nouveau la récompense de Marmelade lors d'un gala de charité, Loup ne peut se résoudre à exécuter le plan. Soudain, une météorite exposée chez le Professeur est volée, ce qui fait blâmer le gang pour le vol. Une fois arrêtés, Marmelade les rencontrent en privé et révèle qu'il a lui-même volé sa propre météorite et d’avoir délibérément prévu que le gang en prenne le blâme (le cochon d’Inde se révèla également être la vieille femme que Loup avait aidé lors de la cérémonie d’investiture). En prison, Loup explique à son gang son désir de ne plus être un criminel et affirme qu'ils peuvent tous s'améliorer et devenir gentil aux yeux du reste du monde. Cependant Serpent refuse cette idée, buté sur le fait que le monde ne les verra jamais comme autre chose que des animaux détestables, et qu’ils doivent rester à jamais des Bad Guys. Une dispute éclate entre les deux amis, mais leur combat est interrompu lorsque la Patte Écarlate (un criminel notoire ayant fait forte impression par le passé et n’ayant jamais été attrapé par les autorités), les sauvent et se révèle être Foxington. Cette dernière s'est réformée par le passé lorsqu'elle a tenté de voler le Dauphin d'Or elle-même, et a soupçonné Marmelade lors du gala d’être responsable du sort de la bande lors du soi-disant vol de la météorite.

Une fois évadés de prison, le gang abandonne Loup pour les avoir trahis. Mais une fois leur cachette retrouvée, ils la découvre complètement vidée de leur butin longuement accumulé, Loup ayant révélé son emplacement à Foxington plus tôt lors du gala pour se faire racheter de ses crimes. Après que Serpent ait volontairement donné à Requin sa dernière part de glace par gentillesse, les autres membres se rendent compte qu'ils peuvent eux aussi changer et devenir de meilleurs personnes comme leur a dit Loup, et songent à partir l’aider. Cependant, Serpent nie ce changement et les abandonnent pour s'allier à Marmelade, qui prévoit d'utiliser la météorite pour alimenter un dispositif de contrôle mental afin d'hypnotiser une armée de cobayes cochons d’Indes (les mêmes que devaient libérer les Bad Guys plus tôt dans le film) pour voler ses propres fonds de charité.

Pendant ce temps, Loup et Foxington entrent par effraction dans la maison de Marmelade pour voler la météorite, avant d'être capturés par Marmelade et Serpent. Ils sont secourus juste à temps par le reste de la bande, puis volent la météorite et déjouent le braquage de Marmelade. Ils arrivent au poste de police pour rendre la météorite jusqu'à ce que Loup et son gang ne décident de ramener Serpent parmi eux malgré sa trahison. Pendant la poursuite, Marmelade trahit Serpent pour s’envoler avec la météorite, laissant Serpent seul mais bien rapidement retrouvé et pardonné par Loup et les autres Bad Guys.

Après avoir sauvé Serpent et détruit le casque de contrôle mental de Marmelade, le gang se rend aux autorités pour empêcher Foxington de révéler son ancien passé de criminelle. Marmelade tente de s'attribuer le mérite d'avoir récupéré la météorite, mais il est révélé par la suite qu'il s'agit d'une fausse. Plus tôt, Serpent (qui a accepté de changer avant de faire semblant de s’associer à Marmelade) a secrètement échangé la véritable météorite par une lampe dont la forme était identique à l’originale, avant de surcharger le dispositif d’alimentation de la vraie météorite à l'intérieur du sous-sol de Marmelade. Cette action l'a amené à imploser tout le manoir de loin et à exposer Marmelade comme le véritable voleur. Par ailleurs, un diamant qu'il a précédemment volé à Foxington tomba de son costume après que le cochon d’Inde ne se fasse écrasé par le poids de la lampe-météorite, diamant que les autorités reconnaissent comme ayant été volé par la Patte Écarlate il y a des années. Impliqué comme étant le légendaire malfrat et révélé être le voleur de la météorite, Marmelade est arrêté, de même pour les Bad Gyus afin qu’ils puissent expier leurs crimes passés.

Un an plus tard, les Bad Guys sont libérés de prison à la suite d'une réduction de peine pour bonne conduite, et s’associent à Foxington pour commencer leur nouvelle carrière de lutte contre le crime.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Version québécoise réalisée sous la direction artistique de Maël Davan-Soulas.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le site Allociné donne une moyenne de 3,7/5 pour un ensemble de 18 critiques presses[2]. Les sites Rotten Tomatoes et Metacritic donnent respectivement les notes de 84 % et de 62 %[5],[6].

Pour Dernières Nouvelles d'Alsace, ce film d'animation est de la même trempe qu'un « Disney-Pixar, mais il tranche par sa singularité ». 20 Minutes espère qu'un deuxième volet verra le jour car « Les Bad Guys est un bonheur de film dont le rythme foisonnant entraîne le spectateur dans un festival de suspense et d'éclats de rire ». Pour le Journal du Geek, c'est « une jolie surprise animée », avec « un braquage dans les règles de l'art, qui réussira à convaincre les petits et les grands enfants ». Ouest-France juge que « si le scénario multiplie les rebondissements au risque du trop-plein, la dynamique dévastatrice de l'ensemble finit par tout emporter ». Première s'exprime en ces termes : « Si la réalisation, comme l'animation, ne brillent pas par leur originalité, l'efficacité est indéniable[2]. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Le jour de sa sortie, le film se place en seconde position du box-office français des nouveautés en réalisant 62 087 entrées, dont 28 362 en avant-première, pour 598 copies. Il est précédé par la comédie Qu'est-ce qu'on à tous fait au bon Dieu ? (173 251) et suivit par une autre comédie : En même temps (16 346)[7]. Après une semaine, le film réalise 259 472 entrées, ce qui lui permet de se positionner au 3e rang, derrière Sonic 2, le film (403 586) et devant En corps (254 871)[8]. La 2e semaine d'exploitation en France permet au film d'animation d'engranger 176 979 entrées supplémentaires, tout juste devant En corps (176 495) et derrière Sonic 2, le film (297 105)[9]. Bien que Les Bad Guys engrange plus d'entrées la semaine suivante (251 772), le film d'animation perd une place (5e) derrière Le Secret de la cité perdue (317 713) et devant Les SEGPA (249 262)[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Méchants », sur cinoche.com,
  2. a b c et d Allociné, « Les Bad Guys » (consulté le )
  3. Cinéman, « The Bad Guys », sur cineman.ch (consulté le )
  4. Cinoche.com, « Les méchants » (consulté le )
  5. Rotten Tomatoes, « The Bad Guys (2022) », sur rottentomatoes.com (consulté le )
  6. Metacritic, « The Bad Guys (2022) », sur metacritic.com (consulté le )
  7. Brigitte Baronnet, « Qu'est-ce qu'on a tous fait au Bon Dieu : le meilleur démarrage de la saga au box-office ? », sur allocine.fr, (consulté le )
  8. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Christian Clavier et Le Bon Dieu 3 font-ils mieux que les précédents films ? », sur allocine.fr, (consulté le )
  9. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Les Animaux fantastiques 3 au-delà du million d'entrées mais en deçà des autres Harry Potter », sur allocine.fr, (consulté le )
  10. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Les Animaux fantastiques 3, Le Bon Dieu 3 et Sonic 2 aux portes des 2 millions d'entrées », sur allocine.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]