Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Big Trouble in Little China
Réalisation John Carpenter
Scénario Gary Goldman
David Z. Weinstein
W. D. Richter
Musique John Carpenter
Alan Howarth
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
TAFT Entertainment Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie d'aventures
Durée 99 minutes
Sortie 1986


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin (Big Trouble in Little China) est un film américain réalisé par John Carpenter et sorti en 1986.

Le film a été un échec commercial, rapportant 11,1 millions de dollars en Amérique du Nord, bien en dessous des estimations avec 25 millions de dollars de budget. Les commentaires mitigés des critiques ont laissé Carpenter déçu par Hollywood et ont conforté sa décision de devenir un cinéaste indépendant. Le film est toutefois devenu culte en grande partie grâce à son succès dès sa sortie en VHS et DVD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jack Burton accompagne son ami Wang Chi à l'aéroport de San Francisco afin d'accueillir Miao Yin, la fiancée de ce dernier. Mais Miao Yin est convoitée par Lo Pan, un puissant sorcier désincarné qui pense pouvoir récupérer son enveloppe charnelle en épousant une Chinoise aux yeux verts. Jack, simple camionneur, se retrouve au cœur de Chinatown, au beau milieu d'une lutte surnaturelle entre les puissances du Bien et du Mal orientales.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

La première version du scénario est signée par les « novices » Gary Goldman et David Z. Weinstein. Gary Goldman avoue avoir été inspiré par une vague de films arts martiaux avec « toutes sortes d'actions étranges et d'effets spéciaux, tournés dans ce contexte de mysticisme oriental et de sensibilités modernes »[2]. Leur scénario initial est un western se déroulant dans les années 1880. L'intrigue voit Jack Burton en cowboy[3]. Ils envisagent un film dans le style « Weird West (en) » avec des éléments fantastiques et folkloriques chinois[4]. Ils présentent leur script aux producteurs Paul Monash et Keith Barish à l'été 1982. Paul Monash l'achète mais demande des réécritures[3]. Gary Goldman rejette les demandes de la 20th Century Fox qui veut des changements majeures en transposant l'intrigue dans le présent. Le studio finit par exclure les deux scénaristes du projet[5].

W. D. Richter, script doctor « vétéran » et réalisateur des Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension, est alors chargé de retravailler en profondeur le script. Selon lui, le western ne fonctionne pas avec les éléments de fantastique. Il modernise alors toute l'intrigue. Il ne conserve que très peu d'éléments, hormis l'histoire de Lo Pan[6]. Il déclare à propos de son travail : « Ce dont il avait besoin n'était pas une réécriture mais une refonte complète. C'était un scénario épouvantable. Cela se produit souvent lorsque les scripts sont achetés et qu'il n'y a aucune intention que les auteurs originaux restent sur le projet[3] ».

La Fox ne souhaite initialement pas créditer Gary Goldman et David Z. Weinstein au générique et retire leurs noms des dossiers de presse[5]. Seul W. D. Richter est crédité[7]. En mars 1986, la Writers Guild of America statue que la mention « written by » (« écrit par ») doit revenir à Gary Goldman et David Z. Weinstein, selon les règles en vigueur[5],[8]. W. D. Richter reçoit donc la mention « adaptation by » (« adaptation par »). John Carpenter avouera être déçu que W. D. Richter ne soit pas crédité comme scénariste après son importante contribution[6].

La production est accélérée car la Fox veut que son film sorte avant Golden Child : L'Enfant sacré du Tibet, produit par Paramount Pictures, et avec quelques similitudes scénaristiques[9].

Avec ce film, John Carpenter rend hommage à Tsui Hark et notamment à son film culte Zu, les guerriers de la montagne magique (1983)[10].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

John Carpenter avait déjà dirigé Kurt Russell dans Le Roman d'Elvis (1979), New York 1997 (1981) et The Thing (1982). L'acteur refuse le premier rôle de Highlander pour y participer. Le studio voulait initialement Jack Nicholson et Clint Eastwood, qui n'étaient pas disponibles. Jeff Bridges aurait également été envisagé[9].

Pour le rôle de Gracie Law, le studio pousse John Carpenter à engager une célébrité de la musique, alors que le cinéaste ne veut que Kim Cattrall[9].

Jackie Chan était le premier choix de John Carpenter pour le rôle de Wang Chi, mais le producteur Lawrence Gordon n'est pas convaincu, trouvant que son accent anglais n'est pas assez bon. Comme l'acteur refuse, le rôle revient à Dennis Dun, que John Carpenter avait apprécié dans L'Année du dragon[9],[10].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé d' à à Marin Headlands et San Francisco[11].

La production du film est compliquée pour John Carpenter qui subit de nombreuses interférences du studio et du producteur Lawrence Gordon. Ce sera donc dernier film pour un studio majeur durant les années 1980[9].

Musique[modifier | modifier le code]

John Carpenter's
Big Trouble in Little China
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de John Carpenter et Alan Howarth
Sortie 1986
Durée 71:35
Format LP, CD
Label Enigma (1986)
Supercollector
Critique

Albums de John Carpenter

John Carpenter collabore à nouveau avec Alan Howarth pour la bande originale de son film. La chanson finale est écrite et interprétée par le groupe The Coupe De Ville, un groupe composé de John Carpenter, Nick Castle et Tommy Lee Wallace[9]. Un premier album en vinyle sort chez Enigma Records en 1986, avec 9 titres et une durée de 43 minutes. Cette version sera rééditée en CD en 1992. En 1996, Supercollector édite une nouvelle version.

En 2009, La-La Land Records (en)[13] édite un double album remastérisé.

Liste des titres - édition de 1996
  1. Big Trouble in Little China - 3:13 (interprété par the Coupe De Villes)
  2. Pork Chop Express - 3:40
  3. The Alley - 2:00
  4. Here Come the Storms - 2:20
  5. Lo Pan's Domain - 4:30
  6. Escape from Wing Kong - 8:00
  7. Into the Spirit Path - 7:07
  8. The Great Arcade - 10:00
  9. The Final Escape - 4:47
  10. Big Trouble in Little China (Reprise) - 3:08 (interprété par the Coupe De Villes)

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film est un échec en salles (mais connaît ensuite un grand succès en vidéo[réf. nécessaire]). Il ne récolte que 11 100 000 $ sur au box-office américain[16]. En France, il enregistre 766 894 entrées[17]. Après ce nouvel échec commercial, John Carpenter enchainera principalement avec des films indépendants à petits budgets : Prince des ténèbres et Invasion Los Angeles.

Distinction[modifier | modifier le code]

Le film est nommé aux Saturn Awards 1987, décernés par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur, dans la catégorie de la meilleure musique[18].

Projet de remake/suite[modifier | modifier le code]

En juin 2015, The Wrap rapporte que Dwayne Johnson développe un remake dans lequel il reprendra le rôle de Jack Burton et qu'il produira via sa société Seven Bucks Productions. Ashley Miller et Zack Stentz sont engagés comme scénaristes[19]. Dans Entertainment Weekly, Dwayne Johnson exprime son envie d'avoir John Carpenter sur le projet[20]. Le cinéaste déclare peu après « C'est très tôt dans le processus. Je n'ai parlé à Dwayne Johnson de rien de tout cela ... Je suis ambivalent à propos d'un remake »[21].

En 2018, Hiram Garcia — président de Seven Bucks Productions — explique qu'il s'agira plutôt d'une suite dans la continuité du premier film et qu'il n'y a aucune volonté de remplacer Kurt Russell[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. (en) Sheldon Teitelbaum, « Big Trouble in Little China », Cinefantastique, , p. 4–5
  3. a b et c (en) Lee Goldberg, « W. D. Richter Writes Again », Starlog,
  4. Teitelbaum (July 1986), p. 5.
  5. a b et c Teitelbaum July 1986, p. 4.
  6. a et b (en) Lee Goldberg, « Big Trouble in Little China », Starlog, , p. 28–31
  7. Teitelbaum (July 1986), p. 58.
  8. (en) Steve Swires, « John Carpenter: Kung Fu, Hollywood Style », Starlog, , p. 10–13
  9. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  10. a et b Secrets de tournage - Allociné
  11. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  12. (en) Review - AllMusic
  13. (en)site de La-La Land Records.
  14. (en) Limited Edition - AllMusic
  15. (en) Review - Empire
  16. (en) « Big Trouble in Little China », sur Box Office Mojo (consulté le )
  17. « Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin », sur JP's Box-office (consulté le )
  18. (en) Awards - Internet Movie Database
  19. (en) Jeff Sneider, « Dwayne 'The Rock' Johnson to Star in 'Big Trouble In Little China' Remake (Exclusive) », TheWrap,
  20. (en) Christopher Rosen, « Dwayne Johnson Wants John Carpenter Involved In Big Trouble In Little China Remake », Entertainment Weekly,
  21. Calia, Michael (June 11, 2015). "John Carpenter Hasn't Talked to Dwayne Johnson about 'Big Trouble in Little China.'" Blogs.WSJ.com. Retrieved October 4, 2015.
  22. (en) Charles Barfield, « 'Big Trouble In Little China' Remake Starring Dwayne Johnson Is Actually A Sequel », sur The Playlist, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]