Les Argonautes du Pacifique occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Argonautes du Pacifique Occidental, est un livre de Bronislaw Malinowski paru en 1922. Il est considéré comme une des œuvres fondatrices de l'ethnologie. L'ouvrage est consacré à l'étude des Trobriand, un peuple qui vit sur l'archipel des îles Trobriand au  Nord-Est de la Nouvelle-Guinée. Il fait partie d'une trilogie de Malinowski sur les habitants des Trobriand, qui comprend aussi La Vie sexuelle des sauvages du nord-ouest de la Mélanésie (1929) et les Jardins de corail (1935).

Impact[modifier | modifier le code]

Considéré comme le premier livre d'ethnographie moderne[1], les Argonautes du Pacifique Occidental a redéfini le genre ethnographique[2]. Adam Kuper, dans l'Anthropologie britannique au XXe siècle, commence son analyse en décrivant Malinowski comme le fondateur de la discipline[3] :

« Malinowski a tous les droits à être considéré comme le fondateur de l'anthropologie sociale professionnelle en Grande-Bretagne, dans la mesure où il en a établi le trait distinctif : un travail intensif auprès d'une communauté indigène »

. De nombreux autres anthropologues ont aussi parcouru le terrain de travail de Malinowski après lui, y compris Murray Wax[4] :

« In the final analysis, the major credit for discovering the technique of intensive personal fieldwork among a single people must go to Bronislaw Malinowski (1884-1942). His researches among the Trobriand Islanders during the years 1916-18 yielded a series of epochal volumes which revolutionized the content and practice of anthropology[5]. »

Aujourd'hui, Les Argonautes du Pacifique Occidental est l'archétype de la méthode ethnographique consistant à étudier de manière descriptive et analytique, sur le terrain, des mœurs et des coutumes de populations déterminées[6]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Keith Hart, « Heads or Tails? Two Sides of the Coin », Man, vol. 21, no 4,‎ , p. 637-656 (DOI 10.2307/2802901).
  2. Robert Thornton, « Imagine Yourself Set Down...: Mach, Frazer, Conrad, Malinowski and the Role of Imagination in Ethnography », Anthropology Today, vol. 1, no 5,‎ , p. 7–14.
  3. Adam Kuper (trad. de l'anglais par Gérald Gaillard), L'anthropologie britannique au XXème siècle [« Anthropology and anthropologists: the modern British school »], Paris, Karthala, coll. « Hommes et sociétés », , 3e éd., 273 p. (ISBN 2-84586-080-3 et 978-2-84586-080-3), p. 9.
  4. (en) Murray L. Wax, « Tenting with Malinovski », American Sociological Review, vol. 37, no 1,‎ , p. 1-13 (JSTOR 2093489).
  5. « En premier lieu, la grande innovation qui revient à Malinowski est sa découverte de la technique de travail intensif et personnel sur le terrain autour d'un seul peuple. Ses recherches parmi les habitants des Trobriand pendant les années 1916-18 ont donné une série de document d'époques qui ont révolutionné le contenu et la pratique de l'anthropologie. »
  6. G. E. Marcus, « Ethnography In/Of the World System: The Emergence of Multi-Sited Ethnography », Annual Review of Anthropology, vol. 24,‎ , p. 95–117 (DOI 10.1146/annurev.an.24.100195.000523).