Les Alleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Alleux
Route de Vouziers
Route de Vouziers
Blason de Les Alleux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Vouziers
Canton Vouziers
Intercommunalité Communauté de communes de l'Argonne Ardennaise
Commune Bairon-et-ses-Environs
Statut Commune déléguée
Maire délégué Guillaume Queval
2016-2020
Code postal 08400
Code commune 08007
Démographie
Population 79 hab. (2013)
Densité 6,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 17″ nord, 4° 44′ 20″ est
Altitude Min. 133 m
Max. 209 m
Superficie 12,04 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Bairon-et-ses-Environs
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 15.svg
Les Alleux

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 15.svg
Les Alleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Les Alleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Les Alleux

Les Alleux est une commune déléguée de Bairon-et-ses-Environs et une ancienne commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Par arrêté du , à compter du 1er janvier 2016, Les Alleux fusionne avec Le Chesne et Louvergny pour créer la commune nouvelle de Bairon-et-ses-Environs[1].


Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Les Alleux
Voncq Le Chesne Le Chesne
Voncq Les Alleux Belleville-et-Châtillon-sur-Bar
Terron-sur-Aisne Terron-sur-Aisne Quatre-Champs

Histoire[modifier | modifier le code]

La Statistique des élections de Reims, Rethel et Sainte-Ménehould dressée en 1657 par le sieur Terruel en vue du projet de cadastre général de la généralité de Chalons , ensuite du projet du maréchal de Fabert indique :

« Les Alleux, à M. de Prin, y compris Marcelot, Bois de Rain et la Maison rouge. — Autrefois 80 habitants — Terroir médiocre et mauvais 369 arpents, la plupart en bruyères. — Prés 28 arpents — Bois au seigneur. — Habitants : un manouvrier, une veuve mendiante. — Taille 104 livres — Reste encore un habitant à Vandy ne labourant rien. — Inhabité depuis 18 ans, nul bâtiment habitable. — Le seigneur prétend tout le terroir à lui pour les cens dus par les propriétaires. » [2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1879   de Granrut[3]    
1995 mars 2001 M. Francis Ledig    
mars 2001 Réélu Mars 2008 M. Joël Gobert[4]    
mars 2014 31 décembre 2015 M. Guillaume Queval    
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours M. Guillaume Queval    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 79 habitants, en diminution de -2,47 % par rapport à 2008 (Ardennes : -1,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
231 315 317 335 408 437 442 433 425
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
407 460 427 425 417 361 387 376 334
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
288 231 201 214 160 170 167 166 125
1975 1982 1990 1999 2008 2013 - - -
102 69 72 63 81 79 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Décoration française[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église des Alleux
  • Le Mémorial de Juin 1940
  • Le Château de Maison-Rouge

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Les Alleux Blason De gueules au chevron d'or accompagné, en chef, de deux flèches d'argent et, en pointe, d'un croissant du même; au chef cousu d'azur chargé de trois étoiles d'or.
Détails Création JJ. Baron, M. Demoncheaux et JM. Jolly. Adopté le 16 octobre 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Legifrance » (consulté le 16 janvier 2016).
  2. Statistique des élections de Reims, Rethel et Sainte-Ménehould dressée en 1657 par le sieur Terruel en vue du projet de cadastre général de la généralité de Chalons , ensuite du projet du maréchal de Fabert dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, Reims : empr. P. Giret, 1882, vol.74, n°3, p.328 [1]
  3. Almanach...Matot-Braine, 1879, Reims, p290.
  4. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .