Les Alleuds (Maine-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Alleuds.

Les Alleuds
Les Alleuds (Maine-et-Loire)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Les Ponts-de-Cé
Commune Brissac Loire Aubance
Statut Commune déléguée
Maire délégué Thierry Gallard
2016-2020
Code postal 49320
Code commune 49001
Démographie
Gentilé Alleusiens
Population 878 hab. (2014)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 13″ nord, 0° 24′ 30″ ouest
Altitude Min. 49 m
Max. 73 m
Superficie 10,47 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Brissac Loire Aubance
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 15.svg
Les Alleuds

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Les Alleuds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Les Alleuds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Les Alleuds

Les Alleuds est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Saumurois, Les Alleuds se situent au nord-est de Notre-Dame-d'Allençon, sur les routes D 761, Brissac-Quincé / Saulgé-l'Hôpital, et D 90, Chemellier / Notre-Dame-d'Allençon[2].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

L' aleu ou l'alleu , sans doute d'origine francique al-od (« en toute propriété »), désignait un domaine héréditaire exempt de toute redevance, un des piliers du droit féodal, à l'opposé donc du fief[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Monument aux morts de 1914-1918.

La découverte de quatre haches polies laisse supposer un passage de population sur le territoire de la commune. Certains toponymes pourraient également faire allusion à des sites mégalithiques[4].

Durant le haut Moyen Âge, le village est un alleu et donc libre de tout lien féodaux. Le territoire appartient dans un premier temps aux comtes d'Anjou, jusqu'en 974, où la comtesse Adèle, femme du comte Geoffroy, le donne au chapitre de Saint-Aubin d'Angers. Celui-ci y établit un prieuré[4].

La Première Guerre mondiale coûte la vie à 21 hommes de la commune. Quatre habitants sont tués lors de la Seconde Guerre mondiale. L'électricité est établie dans la commune entre 1929 et 1930[4].

Un projet de regroupement se dessine. Il est entériné par les conseils municipaux en juin 2016 et intervient le , donnant naissance à Brissac Loire Aubance. Les Alleuds devient alors une commune déléguée[5],[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le Les Alleuds constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance, et dispose d'un maire délégué[1].

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
15 décembre 2016 en cours Thierry Gallard[6]    
Les données manquantes sont à compléter.

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2001 André Hacault   Entrepreneur agricole et terrassement
mars 2001 mars 2008 Serge Pommeau DVD Retraité du transport routier
mars 2008 décembre 2016 Thierry Gallard[7],[8]   Directeur de maison familiale rurale.

Ancienne situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes Loire Aubance jusqu'en 2016[9], elle-même membre du syndicat mixte Pays Loire-Angers. La communauté de communes disparait le au profit de la nouvelle communauté de communes Loire Layon Aubance. La commune de Brissac Loire Aubance devient membre de cette nouvelle intercommunalité[10].

Jusqu'en 2014, la commune fait partie du canton des Ponts-de-Cé et de l'arrondissement d'Angers[11]. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune reste alors attachée à ce canton, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[12].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 878 habitants, en diminution de -1,46 % par rapport à 2009 (Maine-et-Loire : 3,2 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480252464490541546557577581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
562586582580578530534528492
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
512514506439474467468479443
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
443431402449564636869879878
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, de la commune des Alleuds en 2009[17],[18] ainsi que, comparativement, celle du département de Maine-et-Loire la même année[19], sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population de la commune comporte 50,7 % d'hommes et 49,3 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge beaucoup plus jeune que celle de la France métropolitaine[Note 2]. Il existe en effet 300 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse de la commune est également supérieur à celui du département (1,18) et à celui de la région (1,1)[20].

HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,2 
3,2 
75 à 89 ans
4,2 
7,0 
60 à 74 ans
8,4 
17,5 
45 à 59 ans
15,4 
28,6 
30 à 44 ans
26,9 
15,6 
15 à 29 ans
15,2 
27,9 
0 à 14 ans
29,7 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2009 en pourcentage[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,5 
75 à 89 ans
9,6 
12,4 
60 à 74 ans
13,4 
19,9 
45 à 59 ans
19,3 
20,1 
30 à 44 ans
19,0 
19,9 
15 à 29 ans
18,8 
20,8 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 54 établissements présents sur la commune à fin 2010, 33 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 7 % du secteur de l'industrie, 22 % du secteur de la construction, 28 % de celui du commerce et des services et 9 % du secteur de l'administration et de la santé[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église paroissiale Saint-Aubin.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le prieuré Saint-Aubin, du XVIe siècle, inscrit aux Monuments historiques par arrêté de 1957[22], et comprenant une chapelle des XIe-XVIIIe siècles[23] ;
  • L'église Saint-Aubin, reconstruite en 1879-1881[24].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'année de collecte de l'information et l'année de naissance, et l'âge en années révolues, qui est l'âge atteint au dernier anniversaire. Par exemple, à la date du 1er janvier 2012, un individu né le 10 octobre 1931 est âgé de 81 ans en âge atteint dans l'année et de 80 ans si l'on considère son âge en années révolues.Les résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Recueil des actes administratifs du Maine-et-Loire » (consulté le 8 septembre 2016).
  2. IGN et BRGM, Géoportail Les Alleuds (49), consulté le 14 août 2012.
  3. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Éditions Cheminements, 2004, p. 15.
  4. a b et c Port 1965, p. 13.
  5. « Brissac-Quincé. Quel nom pour la commune nouvelle? », sur Ouest-France, .
  6. « Communes et maires délégués de Brissac Loire Aubance », Le 10’, lettre d'information de Brissac Loire Aubance,‎ (lire en ligne).
  7. Résultats officiels des élections municipales de mars 2008 à Les Alleuds (Maine-et-Loire) sur le site officiel du Ministère de l'Intérieur.
  8. « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 18 avril 2014).
  9. Insee, Composition de l'EPCI de Loire Aubance (244901013), consulté le 14 août 2013.
  10. « Arrêté DRCL/BSFL préfectoral no 2016-176 en date du 16 décembre 2016 », sur Préfecture de Maine-et-Loire, .
  11. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Les Alleuds (49), consultée le 22 février 2015.
  12. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  17. « Évolution et structure de la population à Les Alleuds », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 13 novembre 2012).
  18. « Base de données du recensement 2009 - communes (à télécharger, 22,5 Mo) », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2012).
  19. a et b « Recensement de la population du département de Maine-et-Loire en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, INSEE (consulté le 13 novembre 2012).
  20. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2012).
  21. Insee, Statistiques locales du territoire des Alleuds (49), consultées le 25 novembre 2012.
  22. « Prieuré Saint-Aubin (ancien) », notice no PA00108855, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. « Chapelle du Prieuré », notice no IA49008718, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. Port 1965, p. 12.