Les Airelles (Courchevel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Airelles
Palace Les Airelles.JPG
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Architecture
Type
Style
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Chambres
32 + 15 suites + 1 appartement
Restaurants
3
Gestion
Propriétaire
Site web
Localisation sur la carte de la Savoie
voir sur la carte de la Savoie
RedHut.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
RedHut.svg

Les Airelles est un palace de Courchevel faisant partie du consortium The Leading Hotels of the World. Un de ses restaurants est géré par Pierre Gagnaire[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1992, juste avant les jeux olympiques d'Albertville, Raymonde Fenestraz, femme d'affaires ayant fait fortune dans l'immobilier de luxe, s'offre Les Airelles pour le transformer en palace. Raymonde Fenestraz a orchestré une communication internationale pour attirer une clientèle haut-de-gamme, faisant baisser sa part de clientèle française de 70 % à 18 %[3]

En 2007, Stéphane Courbit, intéressé par la création d'une chaîne d’hôtels de luxe[4], achète le palace pour 80 millions d'euros et y effectue environ 50 millions d'euros de travaux[1],[5]. Le maître d'œuvre de cette restauration fut Christophe Tollemer[6].

En mai 2011, il fait partie avec son voisin le Cheval Blanc des huit premiers hôtels à recevoir le label officiel français Distinction Palace[7].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le palace est composé de 32 chambres, 15 suites et 1 appartement privatif dont trois suites ouvertes fin 2017[8]. Il abrite également 3 restaurants : La Table des Airelles; le Piero TT (Pierre Gagnaire et Marco Garfagnini à l'origine[8] puis Riccardo Valore) et le Coin Savoyard, ainsi qu'un bar et un fumoir. Un Spa, conçu en association avec la marque de cosmétiques La Mer s'y trouve également, et propose de nombreuses prestations tels que des massages, soins, cures de beauté et coiffure ainsi qu'un espace bien-être avec notamment une piscine intérieure, des bains à remous intérieur et extérieur et une grotte de glace, un espace fitness est également présent dans l’hôtel. 160 employés y travaillent. Le palace est ouvert 4 mois dans l'année[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b F. R., « Les palaces de Courchevel. Étoiles des neiges », Challenges, (consulté le 24 février 2014).
  2. « Des chefs au sommet (2) - Pierre Gagnaire donne des ailes aux Airelles », sur Le Point, .
  3. Béatrice Peyrani, « Des montagnes en or massif », sur Le Point, (consulté le 24 février 2014).
  4. « Stéphane Courbit veut créer un réseau d'hôtels de luxe », sur Les Echos, .
  5. Carole Bellemare, « Séverine Pétillaire-Bellet développe les hôtels de Stéphane Courbit », .
  6. a et b « "Les Airelles", un joyau au cœur de Courchevel », sur La Vie immo, (consulté le 24 février 2014).
  7. Nastasia Desanti, « Il y a désormais huit palaces en France », sur Quotidien du Tourisme, .
  8. a et b Lydia Bacrie, « Les Airelles au sommet », L'Express dix, vol. supplément à L'Express no 3476,‎ , p. 66.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]