Les 30x40 / Le Club photographique de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Doloy (en 1997).
Roger Doloy à une exposition de portraits photographiques (en 1997).

Les 30x40 ou Le Club photographique de Paris est un club de photographie créé à Paris en 1952 par Roger Doloy qui en était le président. Le vice-président en était Jean-Claude Gautrand, photographe et auteur, le président d'honneur Jean-Pierre Sudre, photographe professionnel.

Il éditait des cahiers bimensuels, jeune photographie, qui suppléaient à l'absence de photographie (c'était une publication ronéotypée 21×27) par la qualité des textes.

Le club organisait régulièrement des expositions dans le lobby du Studio 28, un cinéma situé au 28, rue Tholozé à Paris.

Il comptait six prix Niépce parmi ses membres : Jean Dieuzaide, Robert Doisneau, Jean-Pierre Ducatez, Léon Herschtritt, Jean-Louis Swiners et Patrick Zachmann.

Le club a été dissout en 1998.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom du club, « Les 30×40 », provenait des dimensions minimales en centimètres des tirages admis à la discussion et à l'exposition. Il se réunissait tous les jeudis dans les salons du Club Aipin, 10 rue La Boétie, 75008 Paris, puis au Centre international de séjour de Paris.

Après une discussion sur les expositions photographiques (voire artistiques), les membres du club suivi de leurs invités présentaient leurs travaux et recevaient une critique toujours stimulante en particulier de la part de Daniel Masclet, vieux photographe chevronné, présent à toutes les séances et assis dans son fauteuil, au premier rang.

La réputation du club était telle qu'il recevait les grands photographes américains, européens ou autres, de passage à Paris. Rares étaient les semaines où la photographie étrangère et internationale n'était pas au rendez-vous du jeudi.

Ces réunions et les expositions organisées par des membres du club ont été à l'origine de la vocation de certains photographes professionnels.

Quelques membres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Doloy, éd. Association Traces, Joinville-le-Pont, 1999 (ISBN 978-2-913948-00-6)
  • Céline Gautier, Aurélie Aujard, Mademoiselle Yvette Troispoux photographe, Contrejour, 2012.
  • Agathe Gaillard, Mémoire d’une galerie, Gallimard, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]