Les 101 Dalmatiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les 101 Dalmatiens
Auteur Dodie Smith
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman pour enfants
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The Hundred and One Dalmatians
Éditeur Heinemann
Lieu de parution [[]]
Date de parution 1956
Version française
Éditeur [[]]
Date de parution [[]]
Lieu de parution Paris
Chronologie
La Grande Nuit des dalmatiens Suivant

Les 101 Dalmatiens (The Hundred and One Dalmatians) est un roman pour la jeunesse de Dodie Smith, paru en 1956, qui a notamment inspiré le film du même nom des studios Disney. Le roman a été publié en feuilleton sous le nom The Great Dog Robbery dans le magazine Woman's Day[1]. L'œuvre de Dodie Smith est liée à sa vie personnelle : après la mort d'un dalmatien nommé Pongo appartenant à son mari Alec Beesley, le couple acquiert deux dalmatiens nommés Folly et Buzz[2]. Le couple de dalmatiens donne naissance en 1943 à quinze chiots dont l'un semble mort-né, mais Alec parvient à le ranimer[2].

Différences entre le roman et le film[modifier | modifier le code]

Dans le film, le mari de Cruella d'Enfer a été supprimé et le couple Dearly (Roger et Anita) renommé en Radcliff[2],[3]. Le plus grand changement est la fusion des deux chiennes des Dearly en un seul personnage[4] : dans l'histoire originale, les Dearly ont une chienne nommée Missis qui met bas 15 chiots, puis recueillent une chienne abandonnée nommée Perdita, qui aide Missis à élever une partie de ses chiots[2],[3]. Le scénariste du film, Bill Peet a renommé Missis en Perdita, nom qu'il préfère, et supprimé le second personnage[2],[3]. Il en va de même avec les deux servantes du couple, Nanny Cook et Nanny Butler, qui ne forment plus qu'une chez Disney[2].

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas confondre les quelques traductions « littérales » du roman avec les nombreuses éditions adaptées du roman original, produites et novélisées à la demande de la Walt Disney Company après la sortie du dessin animé en 1961 et les années suivantes.

Parmi ces traductions en français :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Koenig, Mouse Under Glass, p. 116
  2. a, b, c, d, e et f Jeffrey Pepper, « 2719 HYPERION: Consider the Source: Folly, Buzz and Fifteen Puppies », 2719 HYPERION,‎ (consulté le 26 décembre 2011)
  3. a, b et c (en) D. Koenig, Mouse Under Glass, p. 117
  4. (en) Michael Barrier, Hollywood Cartoons, p. 566.

Source[modifier | modifier le code]