Les Égarés (film, 1955)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Égarés.
Les Égarés
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Gli sbandati
Réalisation Francesco Maselli
Scénario Francesco Maselli
Ageo Savioli
Eriprando Visconti
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre drame
Durée 75 minutes
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Égarés (Gli sbandati) est un film italien réalisé par Francesco Maselli, sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Italie, été 1943. Le fascisme s'effondre, Mussolini est destitué, le Royaume change d'alliance et les Allemands envahissent le pays. Début septembre, le gouvernement italien annonce la signature d'un armistice avec les Anglo-américains. C'est pourtant le prélude à de terribles affrontements dans toute la péninsule. Depuis le début de la guerre, la comtesse Luisa, l'épouse d'un homme d'affaires décédé, a quitté Milan pour se réfugier dans sa somptueuse villa des bords du . Auprès d'elle, sont réunis son fils Andrea, son neveu Carlo, dont le père est un dignitaire fasciste, et un vieil ami de la famille, Ferruccio Nascimbene. Les jeunes hommes ont l'air plutôt insouciants. Carlo est toutefois le seul à saisir l'ampleur du drame national. De nombreux sans-abri arrivent des cités bombardées. Le maire du village demande à Andrea d'héberger une famille. Fasciné par la beauté de Lucia, une jeune ouvrière évacuée, ce dernier accepte d'accueillir la totalité des membres du foyer. Plus tard, en l'absence de sa mère retournée à Milan, Andrea va même cacher des soldats italiens déserteurs. Cet acte courageux suscite la sympathie de Carlo, secrètement mêlé à la Résistance, et l'amour de Lucia. Il en va tout autrement pour Ferruccio qui informe d'emblée les occupants allemands. Les soldats fuient dès lors vers la montagne en utilisant un camion dans lequel doivent prendre place Lucia, Carlo et Andrea. Au dernier moment, néanmoins, la venue de la comtesse modifie le comportement d'Andrea qui refuse de suivre ses compagnons. Retenu aux côtés de sa mère, Andrea entend au loin le crépitement des mitraillettes allemandes, signe d'une tragédie irrémédiable...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Tourné, pour l'essentiel, en décors naturels dans la villa Toscanini de Repalta Guerini, près de Crémone, et dans la région de la rivière Serio dans la plaine du , Gli sbandati est longtemps demeuré inconnu en France. Le premier long métrage de Francesco Maselli traite d'une période historique très rarement abordée dans le cinéma italien. 1943 est une année cruciale pour la péninsule qui traverse un moment de confusion et de désordre. « Ce climat de chaos est évoqué de façon exemplaire par Valerio Zurlini dans Estate violenta (1959) et par Luigi Comencini dans Tutti a casa (1960) », note Jean-Antoine Gili, spécialiste du cinéma italien. Celui-ci fait remarquer, en outre, que le titre français Les Égarés aurait pu être traduit plus justement de l'italien, sbandati signifiant également dispersés. Ici, ce sont ces « personnes qui fuient la guerre et les bombardements, ce sont aussi les soldats italiens qui, faits prisonniers par les Allemands dont ils sont devenus les ennemis, cherchent à s'enfuir et à rentrer chez eux ou à rejoindre le maquis pour lutter contre l'envahisseur », écrit encore J.-A. Gili.[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. in : Positif, n°665-666, juillet-août 2016.

Lien externe[modifier | modifier le code]