Leosac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leosac

Informations
Développé par Leosac SAS
Dernière version 0.7.0 (2 février 2018[1])
Version avancée 0.8.0
Dépôt https://github.com/leosac/leosac
Écrit en C++
Environnement Linux
Langues Anglais, Français
Type Contrôle d'accès physique
Licence Licence libre :
AGPLv3
Site web https://leosac.com

Chronologie des versions

Leosac est un logiciel libre de contrôle d'accès physique.

Fonctionnant en autonomie sur des systèmes embarqués sous Linux, Leosac gère la vérification des accès via un moyen d'identification, tel un lecteur RFID, l'ouverture du point d'accès associé, telle une porte, la traçabilité et le déclenchement des alarmes.

Matériel[modifier | modifier le code]

Contrôleur[modifier | modifier le code]

Le contrôleur représente l'intelligence du système. C'est en pratique là où le programme Leosac s'exécute. Celui-ci est généralement un nano-ordinateur de type Raspberry Pi[2] ou BeagleBoard[3] pour des questions de miniaturisation et de facilité de gestion native des GPIOs.

Dans des installations plus importantes avec plusieurs points d'accès et plusieurs zones géographiques, le contrôleur peut être dissocié du matériel. Ce dernier est alors appelé une unité de porte faisant fonctionner une instance Leosac focalisée sur la gestion matérielle du point d'accès et déléguant la logique même d'accès au contrôleur central.

Configuration[modifier | modifier le code]

Fichiers[modifier | modifier le code]

Un fichier de configuration XML global, communément appelé kernel.xml, est nécessaire au lancement du programme. Celui-ci défini les informations de base du système et les modules à utiliser ainsi que leur configuration associée.

Base de données[modifier | modifier le code]

Certains modules peuvent stocker les informations dans une base de données au lieu de fichiers XML annexes. Toutefois l'activation de ces modules et leur usage en base de données passe par une déclaration dans le fichier de configuration global.

Interface web[modifier | modifier le code]

Le projet leosac-web[4] délivre une interface web de gestion du système. Celui-ci nécessite l'activation au préalable du module WebSocket dans le fichier de configuration global.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]