Leopold Schwarzschild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leopold Schwarzschild
Naissance
Francfort-sur-le-Main Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès (58 ans)
Santa Margherita Ligure Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale
écrivain, journaliste
Auteur
Langue d’écriture allemand, anglais

Leopold Schwarzschild, né le à Francfort en Allemagne, et mort le à Santa Margherita Ligure en Italie est un journaliste et écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un numéro de Das neue Tage-Buch

Leopold Schwarzschild est pendant la République de Weimar l'éditeur de la revue Das Tage-Buch, à partir de 1927.

En 1933, date de l'arrivée au pouvoir des Nazis, Schwarzschild, émigre d'Allemagne et s'exile en France. Là, et ce jusqu'en 1940, il reprend la publication de sa revue sous le nom Das neue Tage-Buch. En 1940, il s'exile aux États-Unis[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1934, Das Ende der Illusionen, Amsterdam, Querido Verlag
  • 1944, Primer Of The Coming World, New York, Knopf
  • 1947, Von Krieg zu Krieg, Amsterdam, Querido Verlag
  • 1947, The Red Prussian. The Life and Legend of Karl Marx, New York, Scribner ; parution allemande 1954, Der rote Preuße. Leben und Legende von Karl Marx, Stuttgart
  • 2005, Andreas Wesemann (éditeur), Chronik eines Untergangs: Deutschland 1924–1939. Die Beiträge Leopold Schwarzschilds in den Zeitschriften Das Tage-Buch und Das Neue Tage-Buch, Vienne, Czernin Verlag

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sternfeld et Tiedemann 1970, p. 458.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilhelm Sternfeld, Eva Tiedemann, 1970, Deutsche Exil-Litteratur 1933-1945 deuxième édition augmentée, Heidelberg, Verlag Lambert Schneider.

Liens externes[modifier | modifier le code]