Leonore de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leonore de Suède
Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Leonore dans les bras de sa mère, lors de la fête nationale suèdoise, le 6 juin 2014.

Biographie
Titulature Princesse de Suède
Duchesse de Gotland
Dynastie Maison Bernadotte
Distinctions Ordre du Séraphin
Nom de naissance Leonore Lilian Maria O’Neill
Naissance (1 an)
New York (États-Unis)
Père Christopher O’Neill
Mère Madeleine de Suède, duchesse de Hälsingland et de Gästrikland
Religion Luthéranisme suédois
Description de l'image Coats of arms of Princesse Léonore of Sweden.svg.

La princesse Leonore de Suède, duchesse de Gotland (Leonore Lilian Maria O’Neill), née le à New York (États-Unis) est le premier enfant de la princesse Madeleine de Suède, duchesse de Hälsingland et de Gästrikland, et de son époux Christopher O’Neill.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance[modifier | modifier le code]

Armoiries de la province de Gotland.

Leonore naît le à 22 h 41 à l’hôpital presbytérien Weill Medical College de New York[1],[2].

Prénoms et titres[modifier | modifier le code]

Le suivant, son grand-père maternel, le roi Carl XVI, annonce au gouvernement suédois ses prénoms et titres[2],[3].

Sans expliquer son origine, le couple a choisi Leonore comme prénom, déjà utilisé par d’autres membres du Gotha européen, notamment par l’infante Leonor d’Espagne, la comtesse Leonore d’Orange-Nassau[4], ou encore la princesse Éléonore de Belgique. Pourtant, Eleonora était la forme suédoise la plus couramment utilisée auparavant, comme pour la reine Hedwige-Éléonore de Suède (en suédois, Hedvig Eleonora av Sverige).

Les autres prénoms de Leonore, Lilian et Maria, ont été portés respectivement par la grand-tante de la princesse Madeleine, la princesse Lilian de Suède, et par la grand-mère paternelle de la princesse Leonore[5],[6].

Baptême[modifier | modifier le code]

Le , le baptême luthérien de la princesse Leonore se déroule dans la chapelle royale du palais de Drottningholm, un an jour pour jour après le mariage de ses parents[7].

Le même jour, la princesse est faite membre de l’ordre du Séraphin par son grand-père, le roi.

Ses parrains et marraines sont ses tantes la princesse héritière Victoria de Suède et Tatiana D’Abo née Schoeller, son oncle Ernst von Abensperg und Traun ainsi que Louise Gottlieb et Alice Bamford.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • depuis le 26 février 2014 : Son Altesse royale la princesse Leonore de Suède, duchesse de Gotland.
Monogramme de la princesse Leonore.

Armes[modifier | modifier le code]

Les armoiries de la princesse sont les suivantes :

Blason Blasonnement :
Écartelé : à la croix pattée d'or, qui est la Croix de Saint-Eric, cantonnée en 1 et 4, d'azur à trois couronnes d'or posées 2 et 1 (qui est de Suède moderne), en 2, d'azur, à trois barres ondées d'argent, au lion couronné d'or armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout (qui est de Suède ancien), en 3, d'azur, au bélier d'argent, accorné et onglé d'or, brochant sur une bannière de gueules, emmanchée, croisée, frangée et penonnée d'or (Gotland), sur-le-tout de Vasa (tiercé en bande d'azur, d'argent et de gueules à la gerbe d'or brochant) et de Pontecorvo (d'azur, au pont à trois arches d'argent, sur une rivière de même, ombrée d'azur, et supportant deux tours du second ; le tout surmonté d'une aigle contournée au vol abaissé, becquée et membrée d'or empiétant un foudre de même accompagné en chef de sept étoiles d'or aussi rangées en forme de la constellation de la Grande Ourse (de Bernadotte))[8].

Ordre de succession au trône suédois[modifier | modifier le code]

Seconde petite-fille du roi de Suède, Charles XVI Gustave, la princesse est cinquiéme dans l’ordre de succession au trône suédois, après sa tante, la princesse héritière Victoria, sa cousine, la princesse Estelle, son oncle, le prince Carl Philip, sa mère, la princesse Madeleine. Comme descendante de la reine Victoria, elle apparaît dans l'ordre de succession au trône britannique, au-delà de la 200e place.

Ascendance[modifier | modifier le code]

 Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Press conference with Mr Christopher O’Neill », Sveriges Kungahus,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (en) « H.R.H. Princess Leonore Lilian Maria, Duchess of Gotland », Sveriges Kungahus,‎ (lire en ligne)
  3. « La princesse Leonore, Lilian, Maria de Suède, duchesse de Gotland », Noblesse et royautés,‎ (lire en ligne)
  4. (sv) « Tredje kungabebisen med samma namn », Aftonbladet,‎ (lire en ligne)
  5. (sv) « Chris O’Neill: Ett namn vi tycker väldigt mycket om », SVT,‎ (lire en ligne)
  6. (sv) « Därför blev det Leonore Lilian Maria », Aftonbladet,‎ (lire en ligne)
  7. (sv) « H.K.H. Prinsessan Leonore döps i Drottningholms slottskyrka den 8 juni 2014 », Sveriges Kungahus,‎ (lire en ligne)
  8. http://www.kungahuset.se/dopet/dopet/monogramochvapenskold.4.5c58ab1145278c0bc41e169.html
  9. (en) « Paul Cesario O’Neill », The Peerage,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Paul O’Neill », The Peerage,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « Josephine Cesario », The Peerage,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Eva Maria Walter », The Peerage,‎ (lire en ligne)