Leone Leoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leoni.
Leone Leoni
Carlos V (Leone y Pompeo Leoni, Prado E-267) 01a.jpg

Statue de Charles Quint, Musée du Prado

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
collectionneur d'art, sculpteur, médailleur +

Leone Leoni dit Leone Aretino[1] (Menaggio, env. 1509Milan, ) est un sculpteur maniériste italien qui fut également collectionneur d'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

S'il naît en Lombardie, sa famille est originaire d'Arezzo (patrie de Vasari). Il se forme à Venise comme sculpteur, graveur et ciseleur de gemmes en s'imprégnant de l'art de Jacopo Sansovino, mais son œuvre traduit le maniérisme toscan.

Grâce à Pietro Aretino, il entre dans le cercle du Titien. Après l'arrestation de Benvenuto Cellini en 1538, il est nommé joaillier de la cour pontificale, mais en 1540, convaincu d'une conspiration contre un concurrent, il perd son titre et est emprisonné.

En 1542, il s'établit à Milan, obtient la charge de graveur auprès de la cour impériale et travaille pour Charles Quint, pour qui il crée plusieurs statues de bronze, le suivant en Flandre et en Bavière.

Il fonde à Milan une école de sculpture perpétuée par son fils Pompeo et constitue une riche collection d'art dans son habitation, la Casa degli Omenoni.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vasari dans Le Vite

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
060 le vite, galasso ferrarese.jpg

= Liens externes[modifier | modifier le code]