Leonardo García Alarcón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leonardo García Alarcón
Leonardo García Alarcón Remise du titre d'Ambassadeur de Namur 4 juillet 2018.jpg
Leonardo García Alarcón (à droite) avec Maxime Prévot, lors de la remise du titre d'Ambassadeur de Namur à l'Église Saint-Loup le 4 juillet 2018
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
La PlataVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Leonardo García Alarcón, né en 1976 à La Plata[1], est un chef d'orchestre argentin, spécialisé en musique baroque[2],[3],[4],[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Leonardo García Alarcón a confié à Télérama : « Sans Bach, je ne serai pas musicien. J'étais, à huit ans, si bouleversé d'avoir entendu cette musique que je n'en ai pas parlé à mon père pendant deux mois. Mon premier acte d'indépendance fut de lui dire " Papa, j'aime la musique d'un homme qui s'appelle Juan Sebastian Batch (sic). " »

Il étudie le clavecin et l'orgue. Il est pendant de nombreuses années, assistant de Gabriel Garrido, avant de fonder son propre ensemble, la Cappella Mediterranea, avec lequel il a donné des concerts dans de nombreux festivals, en particulier au Festival d'Ambronay. À la suite de la représentation de Il diluvio universale[6] de Michelangelo Falvetti (1642–1692), il reçoit la médaille de citoyen d'honneur d'Ambronay. Le disque enregistré à cette occasion, remporte le Diapason d'or du mois d'octobre 2011 [7].

Leonardo García Alarcón enseigne au Conservatoire de Genève et effectue en parallèle des recherches sur le jeu de la basse continue au XVIIe siècle. Il reprend la direction artistique du Chœur de chambre de Namur en 2010, période prolongée pour une durée de quatre ans, début 2014.

Il partage également la direction de l'Ensemble Clematis, avec la violoniste Stéphanie de Failly[8].

En juillet 2013, il dirige, avec son ensemble Cappella Mediterranea, Elena (en) (1759), de Francesco Cavalli (1602-1676), dramma per musica en un prologue et trois actes sur un livret de Giovanni Faustini, avec notamment Emöke Baráth (Elena / Venera) et Valer Barna-Sabadus (Menelao) au Théâtre du Jeu de Paume, dans le cadre du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence.

Leonardo García Alarcón est le parrain de l'association IRIS, une association qui soutient les familles de patients atteints de déficit immunitaire primitif. Ces personnes sont particulièrement sensibles aux maladies infectieuses et le pronostic vital est parfois en jeu[9].

En 2019, il dirige, toujours avec son ensemble Cappella Mediterranea, Médée de Marc-Antoine Charpentier, mise en scène de David McVicar, au Grand Théâtre de Genève.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la Cappella Mediterranea
  2. Gramophone Vol. 86 2009, p. 1042–1044.
  3. Opera Vol 60 2009 p. 7–12.
  4. III Festival Internacional de Música Renacentista y Barroca Asociación Pro Arte y Cultura (Bolivia) 2000, p. 87.
  5. Goldberg early music magazine 2007, p. 47–49.
  6. Enregistrement intégral
  7. Diapason d'or, octobre 2011.
  8. Ensemble Clematis
  9. « Une voix pour Iris », sur IRIS, (consulté le 13 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]