Leonard Nolens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leonard Nolens
Description de cette image, également commentée ci-après
Nolens (2015)
Nom de naissance Leonard Helena Sylvain Nolens
Naissance (73 ans)
Brée (Belgique)
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture néerlandais
Genres

Leonard Nolens, né le à Brée en Belgique, est un poète et diariste belge d'expression néerlandaise. Il est considéré comme l'un des plus importants poètes vivants de Flandre.

Romantique, il écrit souvent sur l'amour et la façon de s'évader de l'identité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leonard Nolens vit et travaille à Anvers. Il a débuté avec le recueil Orpheushanden.

Il est lauréat du prix Constantijn Huygens en 1997 et du prix des lettres néerlandaises en 2012.

Son fils cadet, David (nl), est aussi écrivain.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poème mural Laat
(La Haye)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1969 - Orpheushanden
  • 1973 - De muzeale minnaar
  • 1975 - Twee vormen van zwijgen
  • 1977 - Incantatie
  • 1979 - Alle tijd van de wereld
  • 1981 - Hommage
  • 1983 - Vertigo
  • 1986 - De gedroomde figuur
  • 1988 - Geboortebewijs
  • 1990 - Liefdes verklaringen
  • 1991 - Hart tegen hart
  • 1992 - Tweedracht
  • 1994 - Honing en as
  • 1996 - En verdwijn met mate
  • 1997 - De liefdes gedichten van Leonard Nolens
  • 1999 - Voorbijganger
  • 2001 - Manieren van leven
  • 2003 - Derwisj
  • 2005 - Een dichter in Antwerpen en andere gedichten
  • 2007 - Bres
  • 2007 - Een fractie van een kus
  • 2007 - Negen slapeloze gedichten
  • 2008 - Woestijnkunde
  • 2011 - Zeg aan de kinderen dat wij niet deugen

Journal[modifier | modifier le code]

  • 1989 - Stukken van mensen
  • 1993 - Blijvend vertrek
  • 1995 - De vrek van Missenburg
  • 1998 - Een lustig portret
  • 2009 - Dagboek van een dichter 1979-2007

Léonard Nolens en traduction[modifier | modifier le code]

français[modifier | modifier le code]

  • Acte de naissance [« Geboortebewijs »], traduction de Danielle Losman, La Différence, coll. « Orphée », Paris 1998
  • Brèche [« Bres »], traduction de Marnix Vincent, Le Castor Astral, coll. « Escales du Nord », Paris 2004

afrikaans[modifier | modifier le code]

  • 'n Digter in Antwerpen (anthologie), poèmes traduits du néerlandais par Daniel Hugo, Protea Boekehuis, Pretoria 2015[1]

allemand[modifier | modifier le code]

  • Geburtsschein, traduit du néerlandais par Ard Posthuma, Kleinheinrich Verlag, Münster 1997

anglais[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs poèmes de Leonard Nolens ont paru en traduction anglaise dans des anthologies: Modern Poetry in Translation (1997) et In a different light: fourteen contemporary dutch-language poets (Poetry Wales Press, 2002).

italien[modifier | modifier le code]

  • Porte socchiuse, traduit du néerlandais par Giorgio T. Faggin, Mobydick Editore, Faenza 1995

polonais[modifier | modifier le code]

  • Słowo jest uczciwym znalazcą (anthologie), traduit du néerlandais par Jerzy Koch, Witryn Artystów, Klotzko 1994.

slovène[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs poèmes traduits du néerlandais par Boris A. Novak[2] et sur le site lyrikline.org

autres langues[modifier | modifier le code]

Des projets de traduction en anglais et en espagnol sont en cours[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]