Leonard Michaels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michaels.
Leonard Michaels
Naissance
New York, État de New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 70 ans)
Berkeley, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

  • Le Club

Leonard Michaels, né le à New York et mort le à Berkeley[1], est un écrivain américain.

Son livre Sylvia est un récit autobiographique dans le Brooklyn des années soixante, un témoignage sur son amour passionnel écrit plus de vingt ans après la mort de Sylvia, d'après son journal de l'époque.

Son fils Jesse Michaels est un compositeur de chansons et un guitariste, il a joué avec le groupe ska punk Operation Ivy de 1987 à 1989.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions françaises
  • En lieux et places (Going Places), traduit par Marie-France Girod, Grasset, 1972
  • Conteurs, menteurs (The collected stories), traduit par Céline Leroy, Christian Bourgois éditeur
  • Sylvia (Sylvia), traduit par Céline Leroy, Christian Bourgois éditeur
  • Le Club (The Men's Club), traduit par Céline Leroy, Christian Bourgois éditeur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leonard Michaels, Writer, Is Dead at 70 par Douglas Martin dans le New York Times du 13 mai 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]