Leon Duray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leon Duray
Leon Duray.jpg
Leon Duray en 1927 à Culver City pour sa dernière victoire (Californie).
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Leon Duray, dit The Flying Frenchman, né George Stewart[1] le à Cleveland (Ohio) et décédé le à San Bernardino (Californie), était un pilote automobile américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hormis quelques courses sur Frontenac en début de carrière, il courut essentiellement sur Miller.

Il changea légalement de nom, en hommage au pilote franco-américain d'ascendance belge Arthur Duray, deuxième de l'Indy 500 en 1914 sur Peugeot L76, année où quatre francophones terminèrent aux quatre premières places de l'épreuve.

Entre 1925 et 1929, il a établi à la suite des essais cinq départs consécutifs sur la ligne de front à l'Indianapolis Motor Speedway, considérés comme les meilleurs classements de rang établis pour une telle période jusqu'en 1990, année où Rick Mears améliora cette série de préliminaires pour l'Indy 500. Depuis, un seul autre coureur a réussi à s'intercaler entre les deux hommes.

En août 1929, Léon Duray vient à Autodrome de Linas-Montlhéry. Il y bat les records français des 5 kilomètres, 5 milles, 10 kilomètres, et dix milles[2]. Dans la foulée il remporte le kilomètre lancé d'Arpajon[3].

Résultats à l'Indy 500[modifier | modifier le code]

Principales victoires en championnat racing car AAA[modifier | modifier le code]

(participation de 1922 à 1931, avec 50 départs: 4 victoires pour 9 podiums -12 "top 5"-, ainsi que 7 poles)

  • 1925: Culver City race 1;
  • 1926: Rockingham race 4;
  • 1926: Charlotte race 9;
  • 1927: Culver City.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Indianapolis Motor Speedway Radio Network, commentaire de Donald Davidson du 26 mai 1996.
  2. Le Miroir des sports, 13 août 1929, p.176.
  3. Le Miroir des sports, 27 août 1929, p.205.

Liens externes[modifier | modifier le code]