Leo Falcam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Leo Falcam
Illustration.
Leo falcam
Fonctions
Président des États fédérés de Micronésie

(4 ans)
Vice-président Redley Killion
Prédécesseur Jacob Nena
Successeur Joseph Urusemal
Vice-président des États fédérés de Micronésie

(2 ans et 3 jours)
Président Jacob Nena
Prédécesseur Jacob Nena
Successeur Redley Killion
Gouverneur de l’État de Pohnpei

(5 ans)
Prédécesseur fonction créée
Successeur Resio S. Moses
Biographie
Nom de naissance Leo Amy Falcam
Date de naissance
Lieu de naissance village d'Awak, municipalité de Uh, île de Pohnpei, Mandat des îles du Pacifique
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès île de Pohnpei, États fédérés de Micronésie
Nationalité micronésienne
Diplômé de université d'Hawaï (1962)
université de Princeton (1965)

Leo Falcam
Présidents des États fédérés de Micronésie

Leo Amy Falcam, né le dans le village d'Awak dans la municipalité de Uh sur l'île de Pohnpei et mort le , est un homme d'État micronésien. Il a joué un rôle dans le processus d'indépendance de son pays, a été gouverneur de l'État de Pohnpei, sénateur de 1987 à 1997, vice-président du pays de 1997 à 1999 et fut le 5e Président des États Fédérés de Micronésie.

Formation universitaire et carrière politique dans l'administration américaine[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université d'Hawaï en 1962, Leo Falcam commence sa carrière dans la fonction publique en tant que professeur à Pohnpei. Dès 1962, toutefois, et jusqu'en 1964, il siège au gouvernement du Territoire sous tutelle des îles du Pacifique à Saipan, dans les îles Mariannes du Nord, en tant que responsable des affaires politiques pour le haut commissaire du TTPI. En 1964, il est nommé administrateur adjoint du district de Pohnpei. Il quitte ce poste l'année suivante pour poursuivre ses études à la Woodrow Wilson School of Public Administration and International affairs à l'Université de Princeton dans le New Jersey. En 1966, il revient au gouvernement du Territoire sous tutelle et occupe le poste de haut dirigeant du Haut Commissariat et, en sa qualité d'administrateur, il devient le premier micronésien à occuper le poste de Haut Commissaire par intérim du Territoire sous tutelle du Pacifique. En 1972, il devient le premier Pohnpeien administrateur du district de Pohnpei[1].

En 1975, dans le cadre de l'organisation de la future indépendance des États Fédérés de Micronésie, il est élu délégué à la première convention constitutionnelle micronésienne et président de la délégation de Pohnpei. Il est chargé en 1976 d'établir le premier Bureau micronésien de Washington dans l'État de Washington aux États-Unis[1].

Carrière politique dans l'administration des États Fédérés de Micronésie[modifier | modifier le code]

À la suite de la promulgation de la constitution micronésienne en 1978, il devient le 1er mai de l'année suivante le premier gouverneur de Pohnpei[2],[3]. Son mandat prend fin le [3]. Il est dès lors élu délégué et président de la première convention constitutionnelle de l'État de Pohnpei. En 1987, il devient sénateur pour quatre ans au Congrès des États fédérés de Micronésie où il a été président et vice-président de plusieurs comités permanents. De à , il est vice-président des États fédérés de Micronésie. Il devient le cinquième président du pays le et exerce sa fonction jusqu'au [1]. En , il perd son siège de sénateur durant les élections, ce qui l'oblige à renoncer à un second mandat, les présidents micronésiens étant élus par le parlement parmi 4 sénateurs élus hors circonscription.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « FSM mourns death of fifth president, Leo Falcam », sur http://www.mvariety.com, (consulté le )
  2. (en) Sam Mc Phetres, « 1979 in review 1979 », Micronesian Reporter, vol. XXVII, no 4,‎ , p. 23 (lire en ligne).
  3. a et b (en) Ben Cahoon, « States of the Federation of Micronesia », sur www.worldstatesmen.org, Ben Cahoon (consulté le ).