Lentini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant italien image illustrant la Sicile
Cet article est une ébauche concernant une commune italienne et la Sicile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lentini (homonymie).
Lentini
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Syracuse 
Code postal 96016
Code ISTAT 089011
Code cadastral E532
Préfixe tel. 095
Démographie
Gentilé lentinesi
Population 24 017 hab. (31-12-2010[1])
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 17′ 00″ nord, 15° 00′ 00″ est
Altitude Min. 53 m – Max. 53 m
Superficie 21 575 ha = 215,75 km2
Divers
Saint patron Sant'Alfio
Fête patronale 10 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Lentini

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Lentini

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Lentini
Liens
Site web http://www.comune.lentini.sr.it/

Lentini est une ville italienne de la province de Syracuse en Sicile, Léontines en français, pour la période antique.


Histoire

Les Grecs arrivèrent en Sicile vers 734 av. n.è, en provenance de l'île d'Eubée et plus particulièrement de la cité de Chalcis. Sous la conduite de l'oïkiste Théoclès, ils fondèrent tout d'abord la cité de Naxos. De là, toujours mené par Théoclès, un groupe quitta la ville de Naxos pour aller fonder la cité Léontinoi/Lentini en 729/8 av. n.è dans la plaine du fleuve Symaethos, aujourd'hui Simeto. Des colons (apoikoi) en provenance de Mégare et dirigé par Lamis, s'établirent avec les Chalcidiens dans la cité. Polyen raconte que l'entente entre les deux groupes ne dura pas plus de six mois[2]. Théoclès prétendant qu'il avait promis de faire un sacrifice aux douze dieux et d'organiser un défilé militaire, les Mégariens acceptèrent de prêter leurs armes aux Chalcidiens pour le rituel. Théoclès exigea alors que les Mégariens quittent la cité. Ces derniers durent donc s'enfuir vers les montagnes. Ils rencontrèrent un roi sicule nommé Hyblon, qui finit par leur donner un territoire où s'installer. Ils y fondèrent la cité de Mégara Hyblaea.

Au cours du VIIe siècle, une stasis secoua la cité. Alors que les Léontins sont en guerre contre les Mégariens, Panétios, un général, accompagné de six cent hoplites, massacra une partie de la population et s'empara du pouvoir.

Entre 498 et 491, Hippocrate de Géla s'empare de Léontinoi/Léontines ainsi que de la plupart des cités grecques de Sicile à l'exception de Syracuse. Son successeur, Gélon, conquit Syracuse et en fit la capitale de son empire. Jusqu'à la chute des Deinoménides, Lentini reste sous le contrôle du tyran de Syracuse. Vers 466∕5, Léontines retrouve son indépendance. Les cités chalcidiennes de Sicile, sous la coupe de Léontines, s'unissent pour être en mesure de résister à une nouvelle tentative d'expansion syracusaine. Une guerre éclate effectivement en 427. Avec le soutien des Athéniens, les Chalcidiens résistent aux Syracusains. La paix est signée en 424 lors du congrès de Géla. Malgré le succès de l'alliance, Une nouvelle stasis secoue la cité deux ans plus tard et les Syracusains en profitent pour s'emparer à nouveau de Léontines. Lors de l'expédition de Sicile, menée par les Athéniens contre les Syracusains, les Léontiniens n'interviennent pas en faveur des Athéniens. La fin du Ve siècle est marquée par la reprise de la guerre contre les Carthaginois. Denys l'Ancien s'empare du pouvoir à Syracuse et renforce son pouvoir en menant à nouveau une politique expansionniste contre les autres cités grecques. Au début du IVe siècle, Léontines est prise par les troupes syracusaines. Les habitants sont déportés à Syracuse où ils reçoivent la citoyenneté. Dès lors, Léontines disparaît des sources antiques.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 juin 2011 en cours Alfio Mangiameli    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Belpasso, Carlentini, Catane, Francofonte, Militello in Val di Catania, Palagonia, Ramacca, Scordia


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Polyen, Ruses diplomatiques et stratagèmes politiques, p. V, 5, 2