Lens-Saint-Remy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lens.

Lens-Saint-Remy
Lens-Saint-Remy
L’église Saint-Remy
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Waremme
Commune Hannut
Code postal 4280
Zone téléphonique 019
Démographie
Gentilé Lensois(e)
Population 974 hab. ()
Densité 165 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 39′ 15″ nord, 5° 08′ 05″ est
Superficie 589 ha = 5,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Lens-Saint-Remy

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Lens-Saint-Remy

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Lens-Saint-Remy

Lens-Saint-Remy (en wallon Lin) est une section de la ville belge de Hannut, située en Région wallonne dans la province de Liège et l'arrondissement de Waremme. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Ses habitants sont les Lensois et Lensoises.

Le village est notamment connu pour son ancien beguinage (qui est aujourd'hui la salle du Carmel, la ferme de l'abbaye et deux habitations de la rue Georges Touret).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe à 5 km de la ville de Hannut, 3 km de Geer, 3 km de Braives, 9 kilomètres de Waremme, 18 km de Huy, 31 km de Liège, 32 km de Namur et enfin à 67 km de Bruxelles.

Se trouvant à la limite entre la Hesbaye brabançonne et liégeoise, il fait partie du bassin hydrographique de la Meuse, contrairement à la majorité de la commune de Hannut, qui fait partie du bassin hydrographique de l'Escaut. Le Geer, rivière se jetant dans la Meuse aux Pays-Bas et qui a donné son nom au village limitrophe, y prend sa source.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Lens-Saint-Remy était aussi appelé anciennement Lens-les-Béguines ou encore Croix à Lens.

Le nom de Saint-Remy fait référence au saint protecteur, qui a entre autres baptisé Clovis Ier, roi des Francs de la dynastie des Mérovingiens.

Quant au nom « Lens », les historiens ont trouvé trois possibilités plausibles :

  1. Le mot Lens voudrait dire en langue ancienne « marécage ». On aurait donc donné ce nom à certaines villes situées sur des marécages : Lens-Saint-Remy, Lens-Saint-Servais, Lens, Lens-sur-Geer
  2. À la suite de certains textes retrouvés, on pourrait croire que « Lens » serait le nom d'une famille importante qui aurait habité dans différentes régions. Ceci expliquerait pourquoi il y a plusieurs villes ou villages qui aurait « Lens » dans son nom.
  3. « Lens » serait dérivé du mot latin limes, qui voudrait dire la limite. Dans ce cas, Lens-Saint-Remy aurait été la limite d'un comté, d'un duché ou autre, autrefois.

Aucune de ces possibilités n'a été confirmée par les historiens comme étant la vraie signification du mot « Lens » aujourd'hui.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de Lens-Saint-Remy se situait, au temps de la Principauté de Liège, le hameau de Jardegnée qui a aujourd’hui disparu.

C’est le 17 juillet 1970 que la commune de Lens-Saint-Remy est intégrée dans la nouvelle commune de Hannut. Jusqu’à cette date, cette commune était composée de Hannut-Centre et des villages qui composent sa première ceinture (Thisnes, Crehen, Poucet, Bertrée, Avernas-le-Bauduin, Villers-le-Peuplier, Blehen). Des villages de la seconde ceinture, dont fait partie Lens-Saint-Remy, mais aussi Cras-Avernas et Abolens, dès lors plus éloignés du centre, fusionnent à leur tour à l’ensemble hannutois sous prétextes qu’ils dépendent de Hannut pour de nombreux services, que leur population décroît petit à petit et qu’une ligne de bus les relie au centre de la commune, ce qui comble la relative distance du centre. Néanmoins, il semblerait que Lens-Saint-Remy, qui ne dépendait pas tant que ça de Hannut car elle disposait de différentes infrastructures, ait fusionné avec Hannut pour des raisons politiques. En effet, Hannut était de tendance libérale alors que Lens était majoritairement socialiste. Cette fusion permettait de mettre fin à la domination socialiste dans la région.

Toujours concernant la fusion des communes, un projet de former une commune rurale composée d’Abolens, Blehen, Lens-Saint-Servais et Lens-Saint-Remy, qui en aurait été le centre, avait d’abord été émis.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Le village est composé d'une église, d'un presbytère, d'un monument aux morts, d'une place communale, de trois salles (la salle du Cercle, du Carmel et de l'Espace Lensois), d'une école communale, d'un stade de foot, d'une boulangerie, d'une librairie et d'une pharmacie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :