Len Sassaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Len Sassaman
Len Sassaman 27C3.jpg
Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Organisation
Computer Security and Industrial Cryptography (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Meredith L. Patterson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Len Sassaman, né en 1980 et mort le 3 juillet 2011 est un informaticien belge, hacker et expert en sécurité informatique. Il était entre autres mainteneur du logiciel Mixmaster Remailer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sassaman travaillait à son doctorat à l' Université catholique de Louvain comme rechercheur du groupe Computer Security and Industrial Cryptography. Ses directeurs de thèse étaient Bart Preneel et David Chaum.

Bien au-delà du monde universitaire, il était un célèbre Cypherpunk, cryptographe et défenseur de la vie privée en ligne. En 2002 avec son ancien colocataire Bram Cohen il a fondé la convention CodeCon comme alternative moins coûteuse aux grandes conventions hacker comme Hackers on Planet Earth et DEF CON. Chez Network Associates il a travaillé sur le logiciel de chiffrement Pretty Good Privacy (PGP) et sur les alternatives open sources OpenPGP et GNU Privacy Guard.

Il était membre du Groupe Schmoo[1](rainbow tables) et donnait des conférences lors des conventions DEFCON.

Avec le fameux cryptographe Phil Zimmermann, il a conçu le protocole de signature électronique Zimmerman-Sassaman.

Le 11 février 2006, il a publiquement demandé en mariage sa femme, Meredith Patterson, un expert en sécurité américain, écrivain de science-fiction et journaliste sur la cinquième congrès CodeCon. Professionnellement, ils ont travaillé ensemble, par exemple, sur le projet Bitfrost.

Une de ses découvertes les plus importantes - sur des vulnérabilités dans les certificats X.509 - qu'il partage avec Dan Kaminsky et Meredith Patterson a été présentée le 29 juillet 2009 aux Conférences Black Hat à Las Vegas.

Le 3 juillet 2011, son épouse a confirmé via Twitter et sur l'internet le suicide de Sassaman[2] et qu’il souffrait de dépression[3].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]