Lemps (Drôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lemps
Lemps (Drôme)
Vue générale de Lemps.
Blason de Lemps
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Intercommunalité Communauté de communes des Baronnies en Drôme Provençale
Maire
Mandat
Brigitte Duc
2020-2026
Code postal 26510
Code commune 26161
Démographie
Gentilé Lempsois
Population
municipale
50 hab. (2017 en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012)
Densité 3,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 21′ 07″ nord, 5° 25′ 11″ est
Altitude Min. 536 m
Max. 1 392 m
Superficie 16,04 km2
Élections
Départementales Canton de Nyons et Baronnies
Législatives Troisième circonscription

Rémuzat (avant mars 2015)

Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Lemps
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Lemps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lemps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lemps

Lemps est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lemps est situé à 42 km à l'est de Nyons et à 32 km à l'ouest de Serres.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Les points culminants de la commune sont :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Eygues et l'Ennuye, ainsi que par les ruisseaux de la Garenne, de la Sermane, du Vivier, de Vanige et de Faucon.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par la route départementale RD 558, depuis Verclause.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[1] :

  • 1183 : mention du prieuré Saint-Pierre : Monasterium Sancti Petri de Lent (Masures de l'Isle Barbe, 118).
  • 1251 : mention du prieuré : Domus et prioratus Lentis (cartulaire de l'Île-Barbe).
  • 1266 : Leyns (inventaire des dauphins, 223).
  • 1273 : Castrum de Lencio (inventaire des dauphins, 226).
  • 1284 : Castrum de Lemps (inventaire des dauphins, 234).
  • 1442 : Castrum Lencii (inventaire des dauphins, 282).
  • XVe siècle : mention du prieuré : Prioratus de Lentio (choix de docum., 296).
  • 1790 : Lens (carte d'État-major).
  • 1891 : Lemps, commune du canton de Remuzat.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et protohistoire[modifier | modifier le code]

La plaine d'Anduran était occupée à l'époque néolithique, à l'âge du bronze et à l'âge du fer[réf. nécessaire].

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie[1] :

  • Au point de vue féodal, Lemps était une terre du fief des comtes de Provence et de l'arrière-fief des abbés de l'Île-Barbe.
  • 1265 : possession des Montauban.
  • Passe aux prieurs du lieu, seigneurs temporels jusqu'en 1597.
  • 1597 : acquise par les La Tour-Gouvernet, derniers seigneurs.

Avant 1790, Lemps était une paroisse du diocèse de Gap, intendance et parlement d'Aix, viguerie et recette de Sisteron, qui, comprise dans le Dauphiné en 1596, fut restituée à la Provence en 1605. Son église, dédiée à saint Pierre, était celle d'un prieuré de bénédictins qui, dépendant de l'abbaye de l'Île-Barbe, était connu dès le XIIe siècle et dont le titulaire était collateur et décimateur à Lemps, la Fare et Montferrand (voir ces noms)[1].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

En 1790, Lemps forma conjointement avec Montferrand et la Fare une communauté du canton de Remuzat, mais il forme depuis la réorganisation de l'an VIII une commune distincte de ce canton[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie à Lemps

Tendance politique et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1947 1953 René Bompard    
1953 1959 Rosay Guillaume    
1959 1971 Antoine Andréani    
21 mars 1971 15 décembre 1975 Hervé Barre    
15 décembre 1975 31 octobre 1977 Pierre Jean Boyer    
31 octobre 1977 20 mars 1983 Michel Delaigle    
20 mars 1983 1er décembre 1989 René Jullien    
décembre 1989 En cours Brigitte Duc[2] SE Employée

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2017, la commune comptait 50 habitants[Note 1], en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012 (Drôme : +4,12 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
331264346395350332335340331
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
327327320272291278250233228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
220213205161127110999578
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
677441504344424245
2017 - - - - - - - -
50--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête : dimanche suivant le 24 juin[7].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun médecin installé sur la commune. Le cabinet médical le plus proche se situe à Rosans ou à Remuzat.

Services et équipements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée no 91, reliant Grenoble à Fontaine-de-Vaucluse, traverse la commune de Lemps par le sud.

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En 1992 : lavande, ovins[7].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Site du bourg dominant les gorges de L'Eygues[7].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Bâtiments du château médiéval transformé en église paroissiale Saint-Pierre[8] et restes d'enceinte du village.
  • Église (XIIe siècle au XVIIe siècle : nef ogivale à quatre travées, chœur plein cintre[7].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Col du Buisson[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Lemps Blason
De gueules au loup d'or emportant dans sa gueule un mouton d'argent, accorné et onglé de sable[9].
Détails
Blason identique à celui de la commune de Lens-Lestang.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Bois et Chrystèle Burgard, Fortifications et châteaux dans la Drôme, éditions Créaphis, 192 pages, 2004.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 193
  2. Lemps sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 14 novembre 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. a b c d et e Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), p. Lemps
  8. Notice no PA26000027, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « 26161 Lemps (Drôme) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 3 avril 2020)