Lemon Way

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lemon Way

Création 2007
Fondateurs Sébastien Burlet
Activité Finance
Produits Solutions de paiement en ligne
Site web https://www.lemonway.fr

Lemon Way est un établissement de paiement français créé en 2007. Ses solutions de paiement en ligne sont disponibles en 2018 dans 29 pays européens.

Historique[modifier | modifier le code]

Sébastien Burlet observe lors d'un voyage à Madagascar des pratiques d’échange d’argent via les téléphones portables. C’est son inspiration pour fonder Lemon Way en 2007 à Montreuil. Au départ Lemon Way fournit une solution de paiement mobile[1]. L’utilisateur ouvre un compte en ligne et l'approvisionne par le biais d’un virement avec sa carte bancaire. Son numéro de téléphone et un mot de passe permettent de payer et faire des virements d’argent[2]. La petite équipe trouve un écho en Afrique et en Grèce mais le marché européen est peu réceptif au début[3].

Cependant, la directive européenne sur les services de paiement (DSP1), adoptée en 2007 et mise en œuvre par les États membres en 2009, permet la création d’établissements de paiement, prérogative jusque-là réservée aux banques et met fin au monopole bancaire. La rencontre du fondateur avec Damien Guermonprez et Emmanuel de Cazotte, issus du monde bancaire, permet à Lemon Way d'obtenir son agrément d’établissement de paiement en 2012[4],[1]. Les clients de l'entreprise sont les plateformes d’économie collaborative, de financement participatif, de commerce électronique ou encore les places de marché, qui mettent en relation les particuliers entre eux et des porteurs de projets en recherche de financement mais aussi des vendeurs avec leurs clients. Le principe est de proposer en toute sécurité des solutions de paiement complexe.

Depuis, Lemon Way poursuit sa croissance en France et en Europe[5]. En 2015, Lemon Way avait ouvert 1,3 million de comptes de paiement en Europe et 700 000 au Mali[6]. En 2016, elle s'implante à l'étranger, ouvrant une filiale en Afrique et quatre bureaux en Europe [7]. L’équipe, composée de 12 personnes en 2012 réunit en 2017 plus de 85 collaborateurs de plus de 25 nationalités différentes[8].

Activités[modifier | modifier le code]

L’entreprise fournit une solution de collecte, cantonnement et contrôle des flux financiers[9]. En 2016, elle sert notamment d'intermédiaire de paiement pour 200 plateformes de financement participatif en Europe[10]. Lemon Way propose également de traiter des paiements simples avec son module pour le commerce électronique[11]. LemonWay est agréé établissement de paiement par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution sous le numéro 16568[12]. Ses solutions de paiement en ligne sont disponibles dans 29 pays européens[1].

En Afrique de l'Ouest, sa filiale Lemon Way Africa installée à Dakar propose un porte-monnaie mobile et des possibilités de transfert avec les diasporas, vers l'Europe et entre pays africains[13].

Sanction par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution[modifier | modifier le code]

Par une décision rendue le 30 mars 2017, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, dont le rôle est de superviser les organismes bancaires français, a sanctionné l'entreprise Lemonway à hauteur de 80 000 €, assortie d'un blâme [14]. Il était reproché à Lemonway d'avoir méconnu un certain nombre de règles liées à la lutte anti-blanchiment, en particulier celles relatives à l'obligation d'identification de ses clients. Par ailleurs, les dispositifs de classification des risques et de suivi des relations d'affaires ont été considérés comme défaillants par l'Autorité. Enfin, il était reproché à Lemonway de ne pas avoir déclaré plusieurs opérations suspectes à TRACFIN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Alexandra Oubrier, « Sébastien Burlet installe Lemonway au service de la nouvelle économie », sur Agefi.fr, (consulté le 23 avril 2018).
  2. Sylvie Lavabre, « La bataille du paiement en ligne se durcit », LSA, no 2204,‎ , p. 13.
  3. « #PortraitDeStartuper – Lemon Way – Sébastien Burlet @SebastienBurlet @LemonWay #Startup #Entreprenariat », sur Sébastien Bourguignon, (consulté le 12 juin 2017)
  4. « S. Burlet et D. Guermonprez (Lemon Way) : « Il faut s'associer avec des personnes différentes » », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  5. « Les Champions de la Croissance 2017 dans les assurances, les banques et les services financiers », lesechos.fr,‎ (lire en ligne).
  6. « Lemon Way gère 170 millions d'euros de flux financiers en ligne », sur Les Échos, .
  7. Iris Maignan, « #FinTech : LemonWay confirme ses bons résultats en ouvrant trois nouveaux bureaux à l’étranger », sur maddyness.com, (consulté le 24 juin 2016).
  8. Lemon Way, « Grâce à l’Europe, Lemon Way passe la barre des 3 millions de clients ~ Lemon Way », (consulté le 12 juin 2017)
  9. (en) « A French startup trying to build the 'European PayPal' is expanding to London », sur Business Insider, .
  10. Delphine Dechaux, « La vérité sur… la folle croissance du crowdlending », sur challenges.fr, (consulté le 22 juin 2016).
  11. Finance innovation all the year, « La 1ère FinTech française LEMON WAY lance une solution concurrente à STRIPE », Journal quotidien finance & innovation,‎ (lire en ligne).
  12. « Résultat de votre recherche - REGAFI - Registre des agents financiers », sur www.regafi.fr (consulté le 12 juin 2017)
  13. Antoine Duroyon, « Lemon Way change de braquet en Afrique », sur L'AGEFI Quotidien, (consulté le 23 juin 2016).
  14. « Décision de la Commission des sanctions n° 2016-05 du 30 mars 2017 à l'égard de la société Lemonway », sur acpr.banque-france.fr, (consulté le 14 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]