Leinkupal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Leinkupal laticauda

Leinkupal est un genre éteint d'assez grands dinosaures herbivores sauropodes de la famille des diplodocidés ayant vécu au Crétacé inférieur (Berriasien supérieur à Valanginien), il y a environ entre 142 et 133 Ma (millions d'années), en Argentine, où il a été découvert dans la formation géologique de Bajada Colorada, dans la province de Neuquén en 2010 et 2012.

C'est le premier Diplodocidae découvert dans le Crétacé. Il remet ainsi en cause l'extinction supposée de cette famille à la fin du Jurassique, il y a environ 145 Ma (millions d'années)[1].

Une seule espèce est rattachée au genre : Leinkupal laticauda, décrite par Pablo Gallina, Sebastián Apesteguía, Alejandro Haluza et Juan Canale en 2014[1]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Leinkupal est composé de deux mots de la langue mapudungun parlée par les Mapuches dans le nord-ouest de la Patagonie où les fossiles ont été trouvés : « lein », « disparu », et « kupal », « famille », pour indiquer que Leinkupal est le genre le plus récent connu de Diplodocidae. Le nom d'espèce laticauda est formé de deux mots latins « latus », « large », et « cauda », « queue », pour souligner la grande largeur de la base de la queue de l'animal[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Site de fouilles.

Les découvertes ont eu lieu en 2010 et 2012, sur une surface d'environ 30 m2 sur le site de Picún Leufu dans la province de Neuquén.

L'holotype, référencé MMCH-Pv 63-1, est constitué par une vertèbre caudale antérieure. Plusieurs paratypes lui sont associés : MMCH-Pv 63-2/3, deux autres vertèbres caudales antérieures ; MMCH-Pv 63-4, une vertèbre caudale postérieure ; MMCH-Pv 63-5, une vertèbre dorsale antérieure ; MMCH-Pv 63-6, une vertèbre caudale antérieure ; et MMCH-Pv 63-7/8, deux vertèbres du milieu de la queue.

Les restes de l'animal sont donc très partiels, constitués uniquement de vertèbres dorsales et caudales. Ces os sont désarticulés et mélangés avec des restes d'un autre diplodocoïde de la famille des dicraeosauridés.

Description[modifier | modifier le code]

Photos et croquis des vertèbres caudales du milieu de la queue de Leinkupal.
La barre horizontale mesure 10 centimètres.

Leinpukal est un diplodocidé d'une taille modeste, évaluée à environ 9 mètres. Ses vertèbres caudales antérieures sont caractérisées par de longs processus transverses qui révèlent que la base de la queue de l'animal était très large[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Le cladogramme ci-dessous d'Emanuel Tschopp et ses collègues en 2015 montre la position de Leinpukal au sein de la sous-famille des Diplodocinae[2] :

 Diplodocidae 

Amphicoelias altus




 Apatosaurinae 

espèces non nommées





Apatosaurus ajax



Apatosaurus louisae





Brontosaurus excelsus




Brontosaurus yahnahpin



Brontosaurus parvus







 Diplodocinae 

espèces non nommées




Tornieria africana





Supersaurus lourinhanensis



Supersaurus vivianae





Leinkupal laticauda




Galeamopus hayi





Diplodocus carnegii



Diplodocus hallorum





Kaatedocus siberi



Barosaurus lentus











Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Pablo A. Gallina, Sebastián Apesteguía, Alejandro Haluza et Juan I. Canale, « A Diplodocid Sauropod Survivor from the Early Cretaceous of South America », PLoS ONE, vol. 9, no 5,‎ , e97128 (PMID 24828328, PMCID 4020797, DOI 10.1371/journal.pone.0097128)
  2. (en) Emanuel Tschopp, Octavio Mateus & Roger B.J. Benson (2015), « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ 3:e857; DOI:10.7717/peerj.857 https://peerj.com/articles/857/