Lee Jae-yong (homme d'affaires)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee Jae-yong (homonymie) et Lee.
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Lee, précède le nom personnel.
Lee Jae-yong
Lee Jae-yong in 2016.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
SéoulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
이재용Voir et modifier les données sur Wikidata
Romanisation révisée
I JaeyongVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
I ChaeyongVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Hong Ra-hee (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Lee Yoon-hyung (en)
Lee Boo-jin
Lee Seo-hyeon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Lieu de détention
Seoul Detention Center (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lee Jae-yong (en coréen : 이재용), né le , connu professionnellement comme Jay Y. Lee, est un homme d'affaires sud-coréen. Il est le vice-président du Groupe Samsung et chef de facto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'enfant le plus âgé et seul fils de Lee Kun-hee, président de Samsung. Passé par Harvard sans en être diplômé, il est largement considéré comme le futur successeur de son père à la tête du groupe sud-coréen. avec une fortune estimée à près de 8 milliards de dollars, il est la troisième personne la plus riche de Corée du Sud.

En janvier 2017, Lee est accusé « de corruption, de détournement de fonds et de parjure ». Après un mois d'enquête, il est arrêté dans la nuit du [1]. Le , il est mis en examen pour corruption et détournement de fonds[2]. Le 25 août de la même année, il est condamné à cinq ans de prison[3]. Le , il fait appel de sa condamnation[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]