Lee Enfield n° 4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lee Enfield n°4)

Lee Enfield n° 4 Mark 1
Image illustrative de l'article Lee Enfield n° 4
Présentation
Pays Royaume-Uni
Munitions .303 (7.7x56 mm)
Fabricant Royal Small Arms Factory
Durée de service Encore en service dans des forces de réserve et de police de nombreux pays du Commonwealth
Production 1941-1956
Poids et dimensions
Masse (chargé) 4 kg
Longueur(s) 130 m
Longueur du canon 640 mm
Caractéristiques techniques
Architecture Standard
Portée 180 m
Portée maximale 600 m
Portée pratique 270 m
Cadence de tir 15-30 coups par minute
Vitesse initiale 745 mètres par seconde
Capacité 10 cartouches (+ 1 dans la chambre)

Adopté en 1939 comme successeur du Lee-Enfield Mark III, le Lee Enfield n° 4 fut le fusil de la British Army et du Commonwealth pendant la Seconde Guerre mondiale.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Lee Enfield no 4 était chargé par deux lames de cinq cartouches de 7,7 mm (.303 British). Il était apprécié des soldats britanniques pour sa précision et par sa capacité, soit dix coups dans un chargeur amovible. Le canon possède cinq rayures à gauche ; la hausse est graduée jusqu'à 1 189 m. Cette arme était à répétition manuelle par verrou. Sa principale version, le no 4 Mk. I, fut produite en masse de à en Grande-Bretagne, au Canada et aux États-Unis.

Après la Seconde Guerre mondiale, cette arme fut légèrement améliorée. Elle est à l'origine du Lee-Enfield No 5 MK1 "Jungle Carbine" ou du rare no 7 fabriqué à 2 500 exemplaires ainsi que de fusils de précision ou d'entraînement (Lee Enfield no 8). Les armes encore en stock en furent converties en 7,62 OTAN lors de l'adoption du fusil semi-automatique L1A1. Rebaptisés L8, ces fusils armèrent les réservistes jusqu'en environ.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Entre 1940 et 2006, les fusils Lee Enfield n° 4 ont été réglementaires ou ont servi d'armes d'appoint aux forces armées, polices ou guérillas de nombreux pays. Ils constituent toujours l'arme réglementaire des Rangers canadiens. Par ailleurs, ils ont été utilisés :

en Europe[modifier | modifier le code]

en Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Asie et Océanie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Denamur, « Le Lee Enfield N°4 MkI belge AS ARM en cal. .22 LR », Cibles, no 612,‎ , p. 78-80 (ISSN 0009-6679)
  • Pierre BREUVART, « Le Lee Enfield N°4 Mk1 (T) de sniper », Cibles, no 616,‎ , p. 38-43 (ISSN 0009-6679)
  • Martin J. Dougherty, Armes à feu : encyclopédie visuelle, Elcy éditions, 304 p. (ISBN 9782753205215), p. 136-137.