Leblon-Delienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Leblon-Delienne
Création 1987
Dates clés 25/05/2018 : immatriculation de la société
Forme juridique SAS
Direction Juliette de Blegiers - Présidente
Activité Fabrication de produits de consommation courante en matières plastiques

APE 2229B

SIREN RCS Dieppe 839 676 699
Site web leblon-delienne.comVoir et modifier les données sur Wikidata

L'entreprise Leblon-Delienne active depuis 1983, est principalement un éditeur de sculptures en résine, et produit également des pièces de décoration et du mobilier au design inspiré des univers de la pop culture et de l'art ludique.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2003, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’entreprise, Marie Leblon sculpte la table B-A-Ba[1]. Fin 2006, elle est choisie pour sculpter le trophée du festival de la bande dessinée d’Angoulême, « Le Fauve »[2].

En 2007, les fondateurs Éric Delienne et Marie Leblon vendent en partie leur société[3]. En 2011, l’entreprise qui employait 45 personnes à son apogée est en difficulté après son rachat[4].

En 2011, l’entreprise, qui avait toutefois conservé les licences Disney, Playmobil, Barbapapa, Bécassine, Blake et Mortimer, Caliméro, les Stroumpfs, Astérix, Spirou, ou encore Michel Vaillant déposait une première fois son bilan avant d’être placée en redressement judiciaire[5],[6].

En 2015, par décision du tribunal de commerce, la holding Héritage Collection a repris tous les actifs de l’ancienne société[7].

Laurent Buob, l’ancien gérant a été remis à son poste par Frédéric Saint Romain, dirigeant[8] du groupe Héritage Collection[9].

En 2018, la société Leblon-Delienne, à Neufchâtel-en-Bray est reprise par trois nouveaux propriétaires : Juliette de Blegiers, Jean-Pierre Lutgen et Olivier Etienne. En parallèle de la fabrication des personnages de bandes dessinées, l'entreprise développe des collaborations avec des designers et des artistes contemporains[10].

Leblon-Delienne se diversifie aussi avec le mobilier et les objets d’art et de design. Constance Guisset, par exemple, s’est inspirée des super-héros avec leur cape pour des patères et porte-manteaux de chambre d’enfant. Mickey est même assis sur… un plateau à fromage, une création en collaboration avec le designer international Marcel Wanders[11].

Produits[modifier | modifier le code]

Depuis, outre les statuettes en résine, l'entreprise produit et commercialise des objets de décoration (appartenant aux univers Barbapapa, Monsieur et Madame, Smiley, Dragon Ball Z, Le Petit Nicolas, Playmobil, Le Petit Prince, etc.), ainsi que des pièces de mobiliers aux lignes rondes et énergiques avec un style caractéristique, clin d’œil aux dessins de Bande Dessinée.

Licences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]