Leanne Simpson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leanne Betasamosake Simpson
Naissance Wingham, Ontario, Canada
Nationalité Mississauga Nishnaabeg, Canadian
Diplôme
Profession
théoricienne, écrivaine, et musicienne
Formation

Leanne Betasamosake Simpson est une théoricienne, écrivaine, et musicienne autochtone Michi Saagiig Nishnaabeg. Elle se distingue comme étant l'auteure de plusieurs ouvrages et articles sur les questions autochtones au Canada ainsi que pour sa participation au mouvement Idle No more[1] en 2012. Simpson est actuellement professeure invitée à l'université Ryerson[2].

Simpson a sorti son premier album de musique et de poésie Cartographie de l’amour décolonial en conjonction avec un livre de poésie et de nouvelles du même nom en 2013 avec ARP Books. Son deuxième album, f(l)ight est sorti le . Elle a reçu le premier prix pour Outstanding Indigenous Artist au Peterborough Arts Awards en 2018.

Vie et travail[modifier | modifier le code]

Simpson est Michi Saagiig Nishnaabeg et membre de la Première Nation d'Alderville. Elle est née et a grandi à Wingham, en Ontario, où ses parents résident toujours. C'est a l'université qu'elle a de nouveau exploré ses racines autochtones. Elle écrit à propos des questions et réalités autochtones contemporaines, en particulier de sa propre nation Anishinaabe à travers une variété de genres. Son livre de 2013, Cartographie de l’amour décolonial a été décrit par CBC Books comme « a beautiful, emotional, raw and an important addition to the Canadian library. »[Quoi ?][3]

Simpson a collaboré avec une variété de musiciens  autochtones et non-autochtones pour enregistrer et des histoires comme chansons. Elle a participé au Basement Review de Jason Collett[4]. Son album f(l)ight a été produit par Jonas Bonnetta (Soirée Hymnes) avec James Bunton (Ohbijou, des Feux). Elle joue régulièrement avec un groupe de musiciens y compris Cris Derksen, Nick Ferrio et Ansley Simpson[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Simpson a obtenu un baccalauréat en biologie de l'université de Guelph et une maîtrise en biologie de l'université Mount Allison. Elle a obtenu son Doctorat de l'université du Manitoba en 1999. Simpson fait partie de la faculté de Dechinta Centre for Research and Learning et enseigne régulièrement dans plusieurs universités au Canada. Elle a été une chercheuse invitée en études autochtones à l'université McGill et une chercheuse invitée Ranton McIntosh à l'université de la Saskatchewan. Elle est une professeur invitée éminente à l'Université Ryerson.[6] Le travail de Simpson positionne les façons d'être autochtones dans la musique canadienne et dans la littérature au XXIe siècle[7].

L'activisme[modifier | modifier le code]

Simpson est active dans les questions sociales des Premières Nations, y compris dans le cadre de la réforme de la Loi sur les Indiens, la violence sexiste et la protection des terres autochtones d'origine. Elle a été une participante active dans le mouvement de protestation Idle No more[8].

Sa philosophie est décrite comme une opposition à ce qu'elle décrit comme l'« extractivisme ». Ce terme englobe l'extraction des ressources naturelles de la terre, l'« extraction » coloniale (« assimilation ») des peuples autochtones, et le « cognitif d'extraction » des idées autochtones, c'est-à-dire, l'appropriation culturelle. Elle travaille dans le domaine de la résurgence autochtone et suggère une idéologie alternative axée sur la reconstruction de la nationalité autochtone à l'aide de l'intelligence autochtone et de l'engagement local, avec la terre et la communauté.

Écriture[modifier | modifier le code]

Simpson été amenée à l'écriture pendant qu'elle rassemblait des histoires racontées par des anciens Nishnaabeg pour sa première collection, Dancing on Our Turtle's Back[9]. En 2013, Simpson a publié The Gift is in the Making qui revisite des histoires traditionnelles des Nishnaabeg. La même année, elle a publié Cartographie de l’amour décolonial, un recueil de nouvelles[10].

Elle a travaillé comme rédactrice pour plusieurs recueils, notamment : Lighting the Eighth Fire, This is an Honour Song, and The Winter We Danced: Voices from the Past, the Future, and the Idle No More Movement[11].

En 2014, son article Land as Pedagogy a remporté le prix Most thought-provoking au sein du département des études autochtones. La même année, Thomas King l'a nommée Écrivaine émergente pour RBC Taylor. En 2017, son travail This Accident of Being Lost a été nominé pour le Rogers Writers' Trust Fiction Prize et le Prix Trillium[12],[13]As We Have Always Done a été nommé par le Native American Indigenous Studies Association comme un des meilleurs livres de 2017[14].

Œuvres écrites[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Lighting the Eighth Fire (2008) 
  • This is an Honour Song (edited with Kiera Lader) (2010)
  • Cartographie de l’amour décolonial (2011) (traduit en 2018 par Natasha Kanapé Fontaine et Arianne Des Rochers, Mémoire d'encrier)
  • The Winter We Danced: Voice from the Past, the Future and the Idle No More Movement (edited with Kino-nda- niimi Collective) (2014) 
  • As We Have Always Done: Indigenous Freedom Through Radical Resistance (2017)

Recueils de nouvelles et de poésie[modifier | modifier le code]

  • The Gift is in the Making (2013) 
  • Islands of Decolonial Love (2013) 
  • This Accident of Being Lost (2017)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • f(l)ight (2016)
  • Islands of Decolonial Love (2013)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Naomi Klein, « Dancing the World into Being: A Conversation with Idle No More's Leanne Simpson » [archive du ], sur YES! Magazine (consulté le 22 janvier 2016)
  2. https://www.ryerson.ca/news-events/news/2017/03/leanne-betasamosake-simpson-appointed-distinguished-visiting-pro/
  3. http://www.cbc.ca/books/2014/08/islands-of-decolonial-love.html.
  4. « New Journeys ».
  5. (en) « Leanne Betasamosake Simpson Silence, Guelph ON, April 5 », sur exclaim.ca (consulté le 29 janvier 2018).
  6. « Leanne Betasamosake Simpson appointed distinguished visiting professor »,
  7. « Leanne Betasamosake Simpson redefines what it means to be Indigenous in the 21st century | Quill and Quire », Quill and Quire,‎ (lire en ligne)
  8. Duncan McCue, « The cultural importance of Idle No More » [archive du ], sur www.cbc.ca, CBC (consulté le 22 janvier 2016).
  9. « RBC Taylor Emerging Writer Award Leanne Simpson on the significance of storytelling » [archive du ], sur www.cbc.ca, Canadian Broadcasting Corporation (CBC) (consulté le 22 janvier 2016)
  10. Shelagh Rogers et Niigaanwewidiam James Sinclair, « Globe Books 2013: A new chapter in aboriginal literature », sur The Globe and Mail, Globe and Mail (consulté le 22 janvier 2016)
  11. Leanne Simpson, « Leanne Simpson », sur leannesimpson.ca (consulté le 22 janvier 2016)
  12. https://www.cbc.ca/books/cherie-dimaline-leanne-betasamosake-simpson-among-finalists-for-20k-trillium-book-award-1.4675157
  13. (en-US) « Rogers Writers' Trust: Spotlight on Leanne Betasamosake Simpson - Macleans.ca », Macleans.ca,‎ (lire en ligne)
  14. https://www.upress.umn.edu/book-division/books/as-we-have-always-done