Le verset de la lapidation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le verset de la lapidation n'existe pas dans le Coran.

Description du verset[modifier | modifier le code]

« Si le vieux ou la vieille forniquent, lapidez-les absolument, en châtiment de Dieu, et Dieu est puissant et sage. »

Débat théologique[modifier | modifier le code]

La Coran ne mentionne pas la lapidation comme sentence. Toutefois, le calife et ex-compagnon de Mahomet Omar ibn al-Khattâb a avancé que ce verset aurait existé avant d'être abrogé[réf. nécessaire]. C'est en effet dans le Muwatta une des premières rédactions de la loi musulmane, compilée et éditée par Imam Malik que l'on trouve ce hadith (1560-10 - page 364)[1](3) - Yahia Ibn Sa'id a rapporté qu'il a entendu Sa'id Ibn Al Moussaiab raconter: «En revenant de Mina, Omar Ibn Al-Khattab fit halte à Al-Abtah, entassa des cailloux, qu'il couvrit de son vêtement et s'étendit, puis leva vers le ciel ses mains et dit: «Grand Allah! J'ai déjà vieilli, ma force s'est affaiblie, mes sujets se sont répandus partout. Recueille mon âme sans que je ne sois sujet à une désobéissance ou à une négligence des ordres divins. Rentrant à Médine, il prêcha les gens en disant: «Hommes! On vous a avancé une sounna, et prescrit des obligations, et tout vous est clarifié, ainsi n'égarez pas les gens». Puis frappant une main sur l'autre, il dit: «Prenez garde que vous ne vous perdiez en négligeant le verset concernant la lapidation, et que l'un dise: «On ne trouve pas dans Le Livre d'Allah un crime qui est soumis à deux peines. Et l'Envoyé d'Allah a ordonné de lapider et nous avons fait de même. Par celui qui tient mon âme en sa main, si je ne craignais que les gens disent: «Omar a ajouté un verset au Livre d'Allah», je l'aurais dicté à savoir: «Lapidez jusqu'à la mort l'homme et la femme d'âge mûr», car ce verset, nous l'avions récité». - Sa'id Ibn Al-Moussaiab a rapporté: et Zoul-Hijja ne se termina pas que Omar fut tué que Allah soit clément envers lui». - Yahia a rapporté qu'il a entendu Malek dire: «On sous-entendait par la femme et l'homme d'âge mûr, ceux qui sont mariés. Ayant commis l'adultère, ils sont à lapider». - Remarque (par l'imam Malik) : à souligner que le verset ci-dessus n'est pas cité dans Le Livre d'Allah; mais selon les hommes versés dans la religion, il a été révélé puis abrogé».

En effet, selon toutes les sources, le prophète a toujours refusé que la pratique de la lapidation fasse partie du Coran. Ce récit a été repris dans de nombreux ouvrages de hadiths comme ceux de Bukhari et Muslim[2].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lapidation

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Al-Mouwatta.pdf
  2. article de Alfred-Louis de Prémare dans Persée : Prophétisme et adultère, d'un texte à l'autre, p. 108[1]

3Mouwatta Imam Malik (Synthèse pratique de l'enseignement islamique Traité de jurisprudence islamique Rite Mâlikite) page 646 -647 n°1560 -10 édition Al Bouraq avril 2004

version français - arabe en deux volumes 1176 pages

- L'Imam Malik Ibn Anas Dar al-Kotob al-ilmiyah (DKI) - دار الكتب العلمية-

'مالك بن أنس'الموطأ 1/2 كرتونيه [فرنسي/عربي طبعة جديدة - مالك بن أنس - كرتونيه