Le temps de la kermesse est terminé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le temps de la kermesse est terminé
Réalisation Frédéric Chignac
Scénario Frédéric Chignac
Acteurs principaux
Sociétés de production Rezo Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 100 minutes
Sortie 2009


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le temps de la kermesse est terminé est un film français de Frédéric Chignac, sorti en 2009.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un minuscule village dans le Sahel : quelques cases et une piste. En route vers le nord d'un pays africain indéterminé, Alex Keller doit rejoindre le chantier de construction d'un dispensaire. Il ne devait faire qu'une brève halte dans ce hameau mais une panne mécanique va le contraindre à y rester plusieurs jours et à nouer des liens avec les habitants. Il fait du jeune Mamadou une sorte de domestique, il rétribue des pousseurs qui à plusieurs reprises s'efforcent de faire redémarrer sa voiture, en vain. Alex est aussi un bon client de Dogni, le commerçant avisé qui ponctionne allégrement le porte-monnaie de ce Blanc. Il obtiendra sans trop de difficulté les faveurs de Martina la jolie jeune femme qui lui porte son riz quotidien. Pour faire évoluer sa situation, il doit composer et négocier avec les autorités locales : le vieux chef du village, ainsi que l'officier retors qui dirige la garnison du fort situé à proximité. D'abord convaincu que son statut et l'argent dont il dispose lui permettront d'obtenir rapidement satisfaction, Alex Keller doit admettre qu'il est de moins en moins maître de son sort...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Frédéric Chignac était tout d'abord un réalisateur de documentaires ; il a collaboré à plusieurs émissions dont Envoyé spécial, Faut pas rêver ou encore Thalassa. À force de voyages, il passe à la fiction avec un premier scénario de long métrage : Perles de cristal. il réalise ensuite deux courts métrages : Le distracteur[1] et Les miracles du petit Kovacek[2]. Les nombreux documentaires sur l'Afrique font prendre conscience à Chignac de la misère de ce continent, ce qui va donner lieu à son premier long métrage, Le temps de la kermesse est terminé.

Production[modifier | modifier le code]

Choix des acteurs[modifier | modifier le code]

Le rôle d'Alexandre Keller, le blanc qui tombe en panne dans ce village perdu, était à l'origine prévu pour Benoît Poelvoorde mais, l'acteur, souffrant de dépression[3], a dû se désister au dernier moment[4].

Cherchant un acteur en urgence, Frédéric Chignac, le réalisateur, a porté son choix sur Stéphane Guillon est dû au hasard. À propos de cette embauche de dernière minutes, le réalisateur dira plus tard : « au bout de deux jours de tournage, j'en ai conclu que le hasard et l'urgence font parfois très bien les choses ».

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroule en extérieurs à Ouarzazate, dans un village crée de toutes pièces près des studios[4].

Récompense[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • un personnage principal grande gueule et raciste ; Stéphane Guillon, l'acteur principal, le décrit lui-même comme un personnage « brut de décoffrage », « grande gueule » et « ayant un fond de racisme » ;
  • le tournage s'est déroulé à l'extérieur de Ouarzazate sous 45° à l'ombre ; Stéphane Guillon dit lui-même que « jouer quelqu’un de fatigué n'était pas vraiment difficile ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le distracteur sur www.premiere.com
  2. Les Miracles du petit Kovacek sur www.unifrance.org
  3. « Benoît Poelvoorde en psychiatrie, à sa demande », Libération, 18 novembre 2008.
  4. a et b Informations dites par le réalisateur lors d'une rencontre au Forum du Regard à Bordeaux, le .
  5. « Récompenses et nominations pour le film Le Temps de la kermesse est terminé », sur Allociné (consulté le 19 avril 2020)
  6. « Dossier de presse pour Le Temps de la kermesse est terminé » [PDF], sur Unifrance (consulté le 19 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]