Le Voleur et les Chiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la littérature <adjF> image illustrant l’Égypte
Cet article est une ébauche concernant la littérature et l’Égypte.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Voleur et les Chiens (اللص والكلاب ou Al-Liss wa'l-Kilâb) est un roman de l'auteur égyptien Naguib Mahfouz, paru en 1961.

Résumé[modifier | modifier le code]

À sa sortie de prison, Saïd Mahrane veut se venger. Sa fille Sana' et sa femme Nabawiyya vivent maintenant chez Aliche, qui lui a pris sa famille.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Ce roman est considéré comme appartenant à une période « symboliste » de l'auteur[1]. « L'écrivain utilise une forme précipitée, brutale, lapidaire, pour dénoncer la cruauté sociale qui a fait un criminel d'un honnête homme[1]. »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie Francis-Saad, Naguib Mahfouz. Du fils du pays à l'homme universel, Revue du monde musulman et de la Méditerranée, 1991, Volume 59, Numéro 59-60, pp. 241-252.

Liens externes[modifier | modifier le code]