Le Vol de l'Intruder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Vol de l'Intruder
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Flight of the Intruder
Réalisation John Milius
Scénario Robert Dillon
David Shaber
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 115 minutes
Sortie 1991


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Vol de l'Intruder (Flight of the Intruder) est un film américain de John Milius, sorti en 1991. Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman du même nom de Stephen Coonts.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre du Viêt Nam, des bombardiers d'assaut A-6 Intruder de l'US Navy réalisaient à partir de porte-avions des missions de bombardement de nuit, à basse altitude par tous les temps. Ils n'avaient pas d'armes défensives.

, l'un des A-6 réalise une mission de bombardement à basse altitude. Il se fait tirer dessus par toutes les armes : les fusils des paysans armés, les mitrailleuses de l'armée nord vietnamienne ou des missiles. Le A-6 lâche ses bombes sur ce qui est censé être un parc de camions, mais qui est en fait un coin de jungle désert. Sur le chemin du retour, un paysan tire sur l'avion et blesse grièvement le navigateur Morgan MacPherson. Le pilote apponte en catastrophe sur le porte avions. Le navigateur est évacué, mais décède. Le pilote Jake Grafton est éclaboussé du sang de son navigateur.

Le commandant du porte-avions Camparelli s'avère très dur vis-à-vis de Jake pour qu'il arrive à tourner la page.

Jake va aux Philippines rencontrer la veuve de MacPherson, mais il tombe sur Callie (jouée par Rosanna Arquette), une employée de l'US Navy pour aider les veuves et personnes en difficulté.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Drapeau des États-Unis États-Unis :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'équipe a pu tourner sur l'USS Independence

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est basé sur le roman du même nom de Stephen Coonts, publié en 1986. Le roman devient un véritable best-seller et engendre une série littéraire sur le pilote Jake Grafton.

Les droits sont achetés par Mace Neufeld, qui avait également acheté quelque temps avant un roman de guerre à succès pour les besoins de À la poursuite d'Octobre rouge (1990) réalisé par John McTiernan. La réalisation est proposé à ce dernier mais il refuse[1]. À la demande de Sean Connery, John Milius avait réécrit certaines séquences d’À la poursuite d'Octobre rouge[2]. Il est donc engagé pour réaliser Le Vol de l'Intruder. Il réécrit également le scénario[3].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Richard Dreyfuss ou encore Richard Gere sont envisagés pour le rôle de Virgil Cole[4]. C'est finalement Willem Dafoe qui l'incarne.

Ed O'Neill est engagé pour un rôle secondaire. Cependanr, il sera coupé au montage après des projections test négatives : les spectateurs le voyaient toujours comme Al Bundy, son personnage de la série comique Mariés, deux enfants des années 1980-1990. Les scènes sont donc retournées avec un autre acteur[4].

Ce film est l'un des premiers rôles de David Schwimmer, future star de la sitcom Friends[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film jouit de la pleine coopération de l'US Navy. Certaines scènes sont donc tournées sur le porte-avions américain USS Independence en . Des A-6 Intruder sont également mis à disposition de l'équipe[5].

Le tournage a lieu à Hawaï (île de Kauai), à Savannah en Géorgie, à San Diego et dans le port de San Pedro en Californie[6].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Le film, tourné en 1989, devait sortir en 1990. Cependant, le studio décide de le repousser afin d'éviter la concurrence de films similaires comme Air America de Roger Spottiswoode et Memphis Belle de Michael Caton-Jones. De plus, le studio demandera à ce que certaines scènes sont retournées. Une nouvelle fin sera demandée (le film s'achevait initialement sur un bombardement à Hanoï)[4]. Le film sort donc aux Etats-Unis en janvier 1991, en pleine opération Tempête du désert. Selon le réalisateur, cela tuera toutes les chances de son film au box-office. John Milius avouera que faire ce film a été l'une des pires expériences de sa vie. Il ne réalisera plus que des téléfilms après cela[4].

En plus de cette sortie tardive, le film reçoit globalement de mauvaises critiques de la presse. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 25% d'opinions favorables pour 12 critiques et une note moyenne de 4,3810[7]. Le célèbre critique américain Roger Ebert décrit un film « désordonné » et écrit notamment « certaines scènes disent une chose, d'autres disent autre choses, alors que le film développe une fin absurde et incroyable fin »[8].

Côté box-office, le film récolte 14 587 732 $ aux États-Unis[9].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Hasard du calendrier ou non, le jeu vidéo Flight of the Intruder, lui aussi basé sur le roman de Stephen Coonts, est édité par Spectrum HoloByte en 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pat Broeske, « Will History Sink 'Red October'?: Movies: Hollywood wonders if glasnost-era audiences will care about Tom Clancy's quintessential Cold War saga of a renegade Soviet sub commander », Los Angeles Times,‎
  2. (en) Jay Sharbutt, « 'Red October' Surfaces: Tom Clancy's thriller arrives -- with Connery, U.S. aid and emigres », Los Angeles Times,‎ , p. 307
  3. John Hart, « Vietnam War Film Has Timely Debut 'Flight Of The Intruder' Release Was Postponed Last Summer », Seattle Times,‎ (lire en ligne)
  4. a b c d et e (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. Brass, Kevin. "Intruders Welcome on the Set : Filmmaking: Director John Milius says the Navy, which had full script approval, was more of a help than a hindrance in 'Flight of the Intruder'." LA Times, January 22, 1991. Retrieved: May 1, 2013.
  6. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « The Flight of the Intruder (1991) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 9 juin 2020)
  8. (en) Ebert, Roger. "Review: Flight of the Intruder." Chicago Sun-Times, January 18, 1991. Retrieved: November 1, 2011.
  9. (en) « Flight of the Intruder », sur Box Office Mojo (consulté le 9 juin 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]