Le Virus informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Virus informatique pour le logiciel malveillant.

Le Virus informatique est un magazine d'actualités francophone sur le monde de l'informatique à parution irrégulière, publié par ACBM fondée par Olivier Aichelbaum. Il est parfois comparé à Hebdogiciel. Sa principale caractéristique est d'avoir toujours refusé de s'ouvrir aux annonceurs afin d'assurer son indépendance.

Cessations de parution[modifier | modifier le code]

Le journal a connu plusieurs épisodes de cessation de parution. En effet, la commission paritaire, qui donne le droit de publication afin de bénéficier de la TVA réduite et d'une réduction sur les tarifs postaux, a retiré plusieurs fois l'agrément pour l'une ou l'autre des publications d'ACBM[1],[2].

La dernière en date a été le retrait de l'agrément pour le magazine Pirates Mag, auquel la commission reprochait d'inciter au piratage informatique et ne présenterait pas de caractère d'intérêt général. Les défenseurs de cette publication ont objecté que le magazine avertissait pourtant des peines encourues en cas de piratage. La revue a déposé devant le Conseil d'État un recours, qui a été rejeté, contre la décision de la commission paritaire[3]. Finalement, la rédaction a décidé de publier à nouveau le journal Pirates Mag avec le sous-titre comment s'en protéger et de faire une nouvelle demande de numéro de commission paritaire qui a été acceptée.

Reprise en 2016[modifier | modifier le code]

Le , soit près de douze ans après la publication du dernier numéro, le vingt-septième numéro du magazine est en kiosque[4], toujours vendu deux euros. Siégeant désormais en Estonie (lire l'article à ce sujet dans ce numéro 27 du Virus informatique), le magazine semble reprendre une parution plus régulière, désormais trimestrielle, en annonçant dès le la parution du numéro 28. En septembre, le vingt-neuvième numéro a été publié, confirmant la reprise d'une publication régulière.

Autres publications d'ACBM[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple, pour Le Virus informatique, en raison d'un délai trop important entre deux numéros : Laure Noualhat, « Les bugs à répétition plantent "le Virus" », Libération, 11 août 2000
  2. « Pirates Mag’: les documents que le Premier Ministre nous cachait! », article paru dans Le Virus Informatique 26 (juin 2004)
  3. CE 10 mars 2004, n° 254110; concl. Sophie Boissard BDCF 6/04 n° 75 - conclusions communes aux arrêts du même jour relatifs aux publications Hackerz Voice (n° 255917, SARL DMP), revue également consacrée au piratage informatique, et Graff It (n° 255284, Société Graff It Productions)
  4. « Présentation du vingt-septième Virus info », sur acbm.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]