ACBM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Virus informatique)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ACBM est une société d'édition, dont le siège est désormais à Talinn en Estonie, fondée à Paris en 1996 par Olivier Aichelbaum. Elle publie ou a publié différents titres en rapport avec l'informatique, les jeux vidéoludiques ainsi que plusieurs sites Internet en rapport avec ces titres.

Le Virus informatique[modifier | modifier le code]

Le Virus informatique
image illustrative de l’article ACBM

Pays France
Langue Français
Périodicité Trimestriel
Format 230 × 300 mm
Genre presse informatique
Prix au numéro 2 euros
Fondateur Olivier Aichelbaum
Date de fondation 1997
Éditeur ACBM
Ville d’édition Tallinn

Directeur de publication Olivier Aichelbaum
Directeur de la rédaction Olivier Aichelbaum
Rédacteur en chef Olivier Aichelbaum
ISSN 1276-8790
Site web http://www.acbm.com/virus/

Le Virus informatique est un magazine d'actualités francophone sur le monde de l'informatique à parution trimestrielle, dont Olivier Aichelbaum est le directeur de la publication et le rédacteur en chef. Il est parfois comparé à Hebdogiciel. Sa principale caractéristique est d'avoir toujours refusé de s'ouvrir aux annonceurs afin d'assurer son indépendance.

Équipe[modifier | modifier le code]

Plusieurs journalistes participent régulièrement à l'élaboration du contenu, Patrick Gueulle, Pas de Bill, Nick Larsen, entre autres plumes dont certaines depuis le début, ainsi que certains illustrateurs réguliers dont Bruno Bellamy (connu pour ses Bellaminettes).

Reprise en 2016[modifier | modifier le code]

Le , soit près de douze ans après la publication du dernier numéro, le vingt-septième numéro du magazine est en kiosque[1], toujours vendu deux euros. Siégeant désormais en Estonie (lire l'article à ce sujet dans ce numéro 27 du Virus informatique), le magazine semble reprendre une parution plus régulière, désormais trimestrielle, en annonçant dès le la parution du numéro 28. En septembre, le vingt-neuvième numéro a été publié, confirmant la reprise d'une publication régulière. Depuis, le magazine est devenu trimestriel et sa parution est devenue régulière : en mars 2018, le trente-cinquième numéro était en vente. La version papier est doublée d'une version numérique disponible sur plusieurs plates-formes de vente. Certains articles du journal sont publiés en ligne sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Les Puces informatiques[modifier | modifier le code]

Informations sur les vieux ordinateurs et petites annonces gratuites.

Pirates Mag[modifier | modifier le code]

Informations sur les failles de sécurité, risques liés aux virus informatiques, hacking.

Pocket Videogames[modifier | modifier le code]

Informations sur les consoles (de jeux vidéo) de poche.

Cessations de parution[modifier | modifier le code]

Le Virus informatique a connu plusieurs épisodes de cessation de parution. En effet, la commission paritaire, qui donne le droit de publication afin de bénéficier de la TVA réduite et d'une réduction sur les tarifs postaux, a retiré plusieurs fois l'agrément pour l'une ou l'autre des publications d'ACBM[2],[3].

La dernière en date a été le retrait de l'agrément pour le magazine Pirates Mag’, auquel la commission reprochait d'inciter au piratage informatique et de ne pas présenter de caractère d'intérêt général. Les défenseurs de cette publication ont objecté que le magazine avertissait pourtant des peines encourues en cas de piratage. La revue a déposé devant le Conseil d'État un recours, qui a été rejeté, contre la décision de la commission paritaire[4]. Finalement, la rédaction a décidé de publier à nouveau le journal Pirates Mag avec le sous-titre comment s'en protéger et de faire une nouvelle demande de numéro de commission paritaire qui a été acceptée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation du vingt-septième Virus info », sur acbm.com
  2. Par exemple, pour Le Virus informatique, en raison d'un délai trop important entre deux numéros : Laure Noualhat, « Les bugs à répétition plantent "le Virus" », Libération, 11 août 2000
  3. « Pirates Mag’: les documents que le Premier Ministre nous cachait! », article paru dans Le Virus Informatique no 26 (juin 2004)
  4. CE 10 mars 2004, no 254110; concl. Sophie Boissard BDCF 6/04 no 75 - conclusions communes aux arrêts du même jour relatifs aux publications Hackerz Voice (no 255917, SARL DMP), revue également consacrée au piratage informatique, et Graff It (no 255284, Société Graff It Productions)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]