Le Vieux-Marché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Vieux-Marché
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Plestin-les-Grèves
Intercommunalité Lannion-Trégor Communauté
Maire
Mandat
Gérard Kernec
2014-2020
Code postal 22420
Code commune 22387
Démographie
Gentilé Vieux-Marchois
Population
municipale
1 329 hab. (2014)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 28″ nord, 3° 26′ 48″ ouest
Altitude 126 m
Min. 27 m
Max. 192 m
Superficie 23,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Vieux-Marché

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Vieux-Marché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Vieux-Marché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Vieux-Marché

Le Vieux-Marché [lə vjø maʁʃe] , est une commune du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Le 25 juillet 1954 y est créé par Louis Massignon le pèlerinage islamo-chrétien des Sept Dormants d'Éphèse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Traversée par le Saint-Ethurien, la commune est située à l'est immédiat de Plouaret. A l'est de son territoire, sa frontière suit le Léguer sur plus de dix kilomètres.

Communes limitrophes de Vieux-Marché
Plouaret Ploubezre Pluzunet
Plouaret Vieux-Marché Trégrom
Plouaret Plounévez-Moëdec Trégrom

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Viel Marchie en 1334, le Veillmerch en 1405, le Vueill Marche en 1433, Vuilz Marche en 1441, Vieumarchie en 1444, Le Vieulx Marche en 1493[1].

Ar C'houerc'had en breton[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La châtellenie du Viellmerch est citée dès 1445 (Actes de Jean V). Le Vueil Merché est appelé ville en 1433 et bourg en 1441 Le Vulz Merché. Cette ville, où il y avait un marché chaque mercredi dès 1433, n'avait pas de paroisse sous l'Ancien Régime et appartenait à celle de Plouaret. Aucune municipalité ne fut élue en 1790 au Vieux-Marché. Pendant la Révolution par la loi du 1er Vendémiaire An III (23 septembre 1795) lorsque les municipalités de commune furent remplacées par des municipalités de Canton. Il fut créé le Canton de Vieux-Marché-Plouaret et cela jusqu'au Consulat par la Loi du 28 pluviôse An VIII (17 février 1800).

Les principaux évènements de l'histoire du Vieux-marché après la Révolution française[modifier | modifier le code]

Par décret du 11 janvier 1860, Le Vieux-Marché fut érigé en succursale, dont le territoire fut séparé du territoire propre de la cure de Plouaret. Le Vieux-marché a été séparé de la commune de Plouaret et érigé en commune par la loi du 30 mai 1866. Le 26 mai 1878, fut posée la première pierre de l'église Notre-Dame de la Consolation. Le dimanche 16 mars 1944, un train de marchandise dérailla sur la voie Paris-Brest par suite de sabotage dû à des résistants. Le 24 juillet 1954, un pèlerinage des Sept-Saints fut ouvert aux musulmans à l'initiative du Professeur Louis Massignon. Ce fut le premier pèlerinage islamo-chrétien. Ce pèlerinage se tient tous les ans le 3e dimanche de juillet. Le 11 août 1968, des moines celtiques venus d'Arzon (Morbihan) fondèrent une mission aux Sept-Saints. Le 10 juin 1975, le monastère de l’Église celtique fut fermé aux Sept-Saints et transféré dans les[3] landes de Run-Memo où les moines missionnaires celtiques vécurent jusqu'en septembre 1976.

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

Le nom breton de la commune est Ar C'houerc'had.

L’adhésion à la charte Ya d’ar brezhoneg a été votée par le Conseil municipal le 11 juillet 2012.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1909 1940 Pierre Even PRS Député
         
mars 1977 mars 2008 Michel Disez PS  
mars 2008 en cours Gérard Kernec FG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 329 habitants, en augmentation de 6,41 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
2 420 2 510 2 514 2 524 2 589 2 512 2 384 2 266 2 137
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
2 214 2 097 2 065 1 727 1 692 1 557 1 550 1 528 1 469
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 - -
1 421 1 289 1 187 1 108 1 132 1 249 1 329 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il existe une école primaire.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle des Sept-Saints en 1898
Article détaillé : Sept-Saints (Vieux-Marché).

Le monument aux morts :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]