Le Transporteur 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Transporteur 2
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film

Réalisation Louis Leterrier
Scénario Luc Besson
Robert Mark Kamen
Musique Alexandre Azaria
Acteurs principaux
Sociétés de production EuropaCorp
TF1 Films Production
Canal+
TPS Star
Current Entertainment
Sea Side Films Florida Inc.
Telepool GmbH
Universum Film AG
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Action
Durée 87 minutes
Sortie 2005

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Transporteur 2[Note 1](Transporter 2) est un film franco-américano-allemand réalisé par Louis Leterrier, sorti en 2005.

Jason Statham revient dans le rôle de Frank Martin, un « transporteur » professionnel qui livre des colis sans poser de questions. Pour cette nouvelle mission située à Miami, en Floride, il est le chauffeur d'un jeune garçon qui s'est fait enlever. Frank met alors tout en œuvre afin de le sauver.

Il s'agit de la suite du premier opus de la trilogie, sorti en 2002. Il est suivi par Le Transporteur 3 en 2008, puis d'une série télévisée en 2012 et d'un reboot, Le Transporteur : Héritage, en 2015.

Comme son prédécesseur, le film obtient un accueil critique mitigé mais est un succès au box-office en permettant de rapporter plus de 85 millions de dollars.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Miami, Frank s'occupe de conduire le petit Jack Billings à l'école pendant un mois pour dépanner ses parents. Mais son père, riche homme politique, est fortement impliqué dans la lutte anti-drogue et n'a pas que des amis. Un mercenaire à la solde du cartel colombien cherche à inoculer au jeune enfant un virus mortel et terriblement contagieux lors d'une visite médicale de rappel de vaccin. Frank a fait la promesse à l'enfant de ne jamais laisser personne lui faire du mal et il entend bien tenir cette promesse.

Après avoir réussi à déjouer le piège au cabinet médical, Frank est malheureusement contraint de livrer l'enfant au mercenaire qui le garde en otage en échange d'une rançon que les parents acceptent de payer. Mais alors que l'enfant est rendu à ses parents contaminé par le virus qui doit se propager, Frank réussit à s'enfuir des griffes du mercenaires, part récupérer l'antidote pour guérir l'enfant et cherche à confronter le mercenaire pour le neutraliser...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Source et légende : version française (VF) sur Voxofilm[10].

Production[modifier | modifier le code]

Une Audi A8 W12 noire, voiture utilisée dans le film.

Lorsque la 20th Century Fox, le distributeur américain, sort Le Transporteur en , le film devient un succès à travers le monde. Produit et co-écrit par le cinéaste Luc Besson, Le Transporteur obtient un succès encore plus grand lors de sa sortie en DVD. Dans un même temps, le film lance la carrière de Jason Statham en tant que nouvelle star des films d'action d'Hollywood, où le rôle de Frank Martin devient la signature de Statham. Celui-ci déclare : « Partout où j'allais, les gens me disaient combien ils aimaient Le Transporteur et le caractère de Frank Martin en tant que transporteur est un rôle particulièrement important pour moi car il a influencé ma carrière plus que tout autre film. »[11].

Avec le succès mondial du Transporteur et l'émergence de Statham comme une star de film d'action, aucune suite n'était prévue. Cependant, Luc Besson voit le Transporteur 2 comme un événement de cinéma surpassant l'original à l'échelle et au niveau de l'émotion. Malgré le succès du premier film et l'empressement des cinéastes de se réunir pour un deuxième film, la production s'avère compliquée à mettre en place, Statham étant beaucoup demandé. Le réalisateur Louis Leterrier, qui venait de terminer le film Danny the Dog, était à la recherche d'autres projets, et Corey Yuen, qui a co-réalisé le premier film, était occupé sur plusieurs films[11].

Finalement, le calendrier de Statham permet de faire le film. Statham décrit que « Frank a évolué depuis le premier film. Il y a beaucoup plus en jeu, surtout émotionnellement ». L'acteur a apprécié le mélange du côté doux et plus sévère du personnage : « Un jour, je fais une scène émotionnelle face à Amber Valletta et le lendemain je fais une scène de combat face à une bande de voyous. ». Statham, qui ne voulait pas d'un cascadeur, même pour les plus intenses scènes d'action du film, se délectait de l'aspect physique du personnage. Selon l'acteur, qui conduit une Audi A8 W12 noire[12], une des joies pour l'acteur a été de renouer avec les aptitudes de la conduite à haute vitesse qu'il a acquises durant le premier film : « Conduire cette voiture à haute vitesse était une véritable ruée, mais je dois admettre que la formation et l'exécution des cascades étaient plus faciles la deuxième fois. Cette fois, je savais ce qui m'attendait. »[11].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le Transporteur 2
Score cumulé
SiteNote
Metacritic56/100
Rotten Tomatoes52 %
Allociné2.5 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Le Transporteur 2 a rencontré un accueil critique mitigé. Sur le site Rotten Tomatoes, il obtient un score de 52 % pour un total de 120 critiques et une note moyenne de 5,410, le consensus du site conclut que le film offre une suite élégante et plus ciblée du Transporteur et qu'il est exagérément amusant pour les fans du premier film[13]. Sur Metacritic, le film obtient un score de 56100 sur la base de 29 critiques, indiquant des avis généralement mitigés[14]. En France, notamment sur le site Allociné, l'accueil est assez modéré avec une note de 2.55 par la presse et de 2.45 par les spectateurs[15].

Box-office[modifier | modifier le code]

Lors de son premier jour d'exploitation aux États-Unis et au Canada, le film se place à la première place, rapportant 5 573 130 dollars dans 3303 cinémas, devant 40 ans, toujours puceau et The Constant Gardener[16]. Il occupe encore la première place pour son week-end d'ouverture, gagnant 16 540 720 dollars, toujours derrière 40 ans, toujours puceau et The Constant Gardener[17]. Finalement, Le Transporteur 2 a rapporté 85 167 639 dollars au box-office mondial, dont 43 095 856 dollars en Amérique du Nord et 42 071 783 dollars à l'international.

En France, le film a enregistré 1 230 444 entrées dont 105 225 pour son premier jour et 440 512 pour sa première semaine d'exploitation dans 510 salles[18].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
43 095 856 $ 17
Drapeau de la France France 1 230 444 entrées - -

Monde Total mondial 85 167 639 $ - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2006, Le Transporteur 2 a été sélectionné 4 fois dans diverses (pires) catégories et a remporté 1 récompense[19].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Gérard du cinéma 2006 :
    • Gérard de la Plus mauvaise production, plus mauvaise réalisation ou plus mauvais scénario de Luc Besson.

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La graphie du titre à l'écran est Le Transporteur II.
  2. Classification États-Unis : Les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte
  3. Classification États-Unis : « Classé PG-13 pour des séquences intenses d'action violente, de contenu sexuel, de nudité partielle et de langage bref. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Le Transporteur 2 - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  2. « Le Transporteur 2 - Société de Production / Sociétés de distribution », sur Unifrance.org (consulté le ).
  3. « Budget du film Le Transporteur 2 », sur JP box-office.com (consulté le ).
  4. (en) « Le Transporteur 2 - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  5. (en) « Le Transporteur 2 - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  6. a et b « Le Transporteur 2 », sur cinebel.dhnet.be (consulté le ).
  7. a et b « Le Transporteur 2 », sur cinoche.com (consulté le ).
  8. (en) « Le Transporteur 2 - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  9. « Visa et Classification - Fiche œuvre Le Transporteur 2 », sur CNC (consulté le ).
  10. « Fiche de doublage du film Le Transporteur 2 », sur Voxofilm (consulté le ).
  11. a b et c (en) « Transporter 2 - Movie Production Notes », sur Cinemareview.com (consulté le ).
  12. (en) « The Transporter Drives the Luxury Audi A8 Sedan », sur Audiworld.com, (consulté le ).
  13. (en) « The Transporter 2 (2005) », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le ).
  14. (en) « Transporter 2 Reviews », sur Metacritic.com (consulté le ).
  15. « Critique du film Le Transporteur II », sur Allociné.fr (consulté le ).
  16. (en) « Daily Box Office for Friday, September 2, 2005 », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  17. (en) « Weekend Box Office Results for September 2-4, 2005 », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  18. « Le calendrier des sorties France - Semaine du mercredi 3/8/2005 », sur Jpbox-office.com (consulté le ).
  19. « Palmares du film Le Transporteur 2 », sur Allociné (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]