Le Thuit-Simer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thuit.
Le Thuit-Simer
Image illustrative de l'article Le Thuit-Simer
Blason de
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Bourgtheroulde-Infreville
Intercommunalité Communauté de communes Roumois Seine
Code postal 27370
Code commune 27639
Démographie
Population 458 hab. (2013)
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 55″ nord, 0° 54′ 51″ est
Altitude Min. 122 m
Max. 142 m
Superficie 2,74 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Le Thuit-de-l'Oison
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 15.svg
Le Thuit-Simer

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Le Thuit-Simer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Thuit-Simer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Thuit-Simer

Le Thuit-Simer est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Le Thuit-de-l'Oison[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité du Thuit-Simer se situe au nord du département de l'Eure, dans la région du Roumois, au sud-est de Bourgtheroulde-Infreville. Le Thuit-Simer a une église éloignée du centre du village. La mairie et l'école se trouvent toutes les deux à côté.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la paroisse est attesté sous la forme Tuyt Symer en 1259[2]. La forme Thuit-Simé de 1654 révèle l'ancienne prononciation.

Thuit est un appellatif toponymique normand (ou normannique) issu du vieux norrois þveit dans certains cas et du vieux danois thwēt dans d'autres et signifiant « essart » (terrain défriché, pièce de terre défrichée). Dans la documentation ancienne, il peut être écrit Tuyt et Twit également et comme second élément d'un toponyme, il est généralement orthographié -tuit. On le trouve notamment dans le département de l'Eure, ainsi qu'en Seine-Maritime[3].

Le second élément Simer représente un anthroponyme, peut-être le nom d'homme anglo-saxon Saemar déjà rencontré dans Smermesnil (Seine-Maritime, Semermesnil 1192)[4] ou le nom de personne norrois Sigmarr (variante vieux danois Sighmar) dont le [g] s'est régulièrement amui dans cette position, la forme de 1259 étant trop tardive pour en garder trace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes du Thuit-Simer

Ces armes peuvent se blasonner ainsi aujourd'hui :

d'or aux deux bandes de gueules, à un lion d'azur brochant sur le tout, à la filière soudée d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2015 Jean Lecluse DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 458 habitants, en augmentation de 19,27 % par rapport à 2008 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330 317 330 343 283 315 306 308 269
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
291 307 339 338 305 305 282 264 228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
230 209 178 149 157 141 126 126 153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
143 155 189 243 342 347 384 458 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Site classé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du 19 octobre 2015 » (consulté le 22 octobre 2015).
  2. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 198
  3. Åse Kari H. Wagner, Les noms de lieux issus de l'implantation scandinave en Normandie : le cas des noms en -tuit, in Les fondations scandinaves en occident et les débuts du duché de Normandie, actes publiés sous la direction de Pierre Bauduin [1]
  4. François de Beaurepaire, op. cit.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  9. « L'if du cimetière du Thuit-Simer », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 18 juillet 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :