Le Testament caché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Testament caché
Titre original The Secret Scripture
Réalisation Jim Sheridan
Scénario Jim Sheridan et Johnny Ferguson
Acteurs principaux
Sociétés de production Ingenious Senior Film Fund
Voltage Pictures
Ferndale Films
Pays d’origine Drapeau de l'Irlande Irlande
Genre Drame
Durée 108 min
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Testament caché (The Secret Scripture) est un film irlandais réalisé par Jim Sheridan sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un psychiatre s'intéresse au journal intime d'une patiente, Rosemary McNulty, accusée d'avoir tué son enfant issu d'une relation illégitime avec un sympathisant anglais. Enfermée dans un hôpital psychiatrique, sur le point d'être démoli, depuis une cinquantaine d'années, elle est suivie psychologiquement par le psychiatre qui est engagé pour réévaluer son état. Il découvre son attachement pour la Bible et elle lui raconte tout ce qu'elle a vécu et pourquoi elle a passé sa vie dans cet hôpital...

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

1940. Rosemary perd son travail à la suite de bombardement. Elle se réfugie dans son village natal en Irlande, chez une tante qui tient un salon de thé et travaille pour elle. Elle fait la connaissance de Michael McNulty commerçant de spiritueux qui part bientôt comme pilote.

Vue par un villageois sur la plage en compagnie de Michael, sa tante apprend vite la nouvelle et l'éloigne : elle réside seule dans une petite maison à l'écart. Au cours d'un combat aérien, non loin du village, Michael est blessé et saute en parachute à deux pas de la maison de Rosemary qui le cache pendant sa convalescence. À l'heure du départ, Rosemary le retient. Ils vont se marier, avec pour simple anneau, une bague de cigare... Michael lui confie en souvenir, la médaille qu'il a reçue pour courage au combat. Au retour, un groupe de nationalistes irlandais veulent attraper Michael depuis sa chute en avion, en raison de son engagement chez les Anglais. Capturé plus tard, il est froidement assassiné d'une balle dans la tête.

Sa tante, avec le soutien du révérend Gaunt, demande l'internement psychiatrique de Rosemary. Lorsqu'elle affirme être enceinte, elle est internée dans un établissement pour mères célibataires. Tous les enfants nouveaux-nés sont abandonnés et, s'ils ont de la chance, sont adoptés. Les ragots propagent que c'est l'enfant du révérend Gaunt. Proche de sa délivrance, une occasion s'offre à elle de s'échapper, le premier mai 1942. Elle se dirige vers la mer, où bonne nageuse, elle essaie de passer le gué à marée haute jusqu'à l'île voisine. Le pasteur Gaunt et les policiers la suivent en barque. Sur la plage, Rosemary accouche et coupe le cordon avec une pierre. De loin les témoins semblent voir que la mère frappe son bébé. Profitant de la confusion, le pasteur s'accapare l'enfant ainsi que la médaille de son père et disparaît.

Rosemary est internée à l'hôpital psychiatrique où les mauvais traitements se succèdent (notamment les électrochocs). Pour ne pas perdre toute sa mémoire, elle écrit dans les marges ou dessine sur le texte d'une petite bible, cherchant à fixer tout ce qu'elle sait de la vérité, envers et contre tous ; avec les mots repris souvent « je n'ai pas tué mon enfant ».

Cinquante ans plus tard, William Grene, un psychiatre est mandé pour effectuer un diagnostic, avant le transfert de Rosemary de l'hôpital qui ferme ses portes. Il écoute le récit de Rosemary elle-même, l'écoute jouer du piano, lit le journal intime et les documents du dossier avec une infirmière. Peu à peu, ils se forgent la conviction que Rosemary dit la vérité et qu'elle n'a jamais tué son enfant...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]