Le Tatoué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Tatoué
Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche italienne du film, montrant Louis de Funès à vélo
et Jean Gabin en voiture le poursuivant.

Réalisation Denys de La Patellière
Scénario Pascal Jardin
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Copernic
Les Films Corona
Ascot-Cineraid
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Tatoué est un film comique franco-italien réalisé par Denys de La Patellière, sorti en 1968.

Confrontant Jean Gabin et Louis de Funès dans un duo comique jusqu'alors inédit, le film est conçu comme un « gros coup » commercial par le producteur Maurice Jacquin puisque Gabin est considéré comme le plus grand acteur français de l'époque et de Funès est l'acteur comique le plus populaire du cinéma français depuis le succès du Gendarme de Saint-Tropez en 1964.

L'écriture du scénario est confiée à l'écrivain Alphonse Boudard qui abandonne rapidement le projet, faute d'aboutir à un scénario convenable. Le dialoguiste Pascal Jardin intervient pour tenter de terminer le scénario à temps. Finalement, le réalisateur Denys de La Patellière se voit obligé de commencer le tournage sans véritable scénario. Tout est tourné dans l'ordre chronologique de l'histoire, pour suivre le travail d'écriture de Pascal Jardin, qui écrit les scènes au jour le jour. Le tournage se déroule du à , aux studios de Boulogne et en extérieurs en Dordogne. Pour diverses raisons, un certaine mésentente règne durant ce tournage entre Jean Gabin et Louis de Funès, et la presse ne manque pas d'en faire l'écho.

Louis de Funès interprète Félicien Mezeray, un marchand d'art qui veut à tout prix racheter un tatouage réalisé par Modigliani que porte dans son dos un ancien légionnaire nommé Legrain, joué par Jean Gabin, et lui propose en échange de faire retaper sa maison de campagne, sans savoir que celle-ci est un château du XIIe siècle en ruines, car Legrain se trouve être en réalité le dernier comte de Montignac.

Malgré des critiques plutôt négatives, Le Tatoué est le succès de la rentrée 1968 avec plus de 3,2 millions d'entrées vendus et se classe ainsi à la huitième place des films ayant fait le plus d'entrées cette année-là. Ce score au box-office est toutefois très inférieur aux résultats habituels des films de Louis de Funès et de Jean Gabin de l'époque.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le tatouage tant convoité de Legrain réalisé par Modigliani ressemble fortement à l'un des portraits de Beatrice Hastings, peint par le célèbre artiste en 1915.
Amedeo Modigliani, en 1919, l'année où il aurait tatoué Legrain.
Le Café du Dôme (ici en 2007), où Legrain aurait été tatoué par Modigliani.

Antiquaire enrichi dans le commerce des peintures naïves, Félicien Mezeray rencontre chez le peintre Dubois, un ancien légionnaire du nom de Legrain, venu se faire portraiturer, et qui porte tatoué sur le dos un authentique Modigliani, réalisé le , au Café du Dôme. Aussitôt vu, aussitôt vendu à deux collectionneurs américains, Smith et Larsen. Comme l'ex-militaire est réticent à « vendre sa peau », Mezeray lui propose de retaper sa maison de campagne en échange de cette œuvre d'art unique. Mais il ignore que la maison en question est un château du XIIe siècle en ruines, demeure ancestrale du légionnaire coléreux et misanthrope qui se trouve être en réalité le dernier comte de Montignac.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

  • Titre : Le Tatoué
  • Titre italien : Nemici... per la pelle ou Il Tatuato
  • Titre international : The Tattoo
Bernard Stora (ici en 2007) est assistant-réalisateur sur Le Tatoué. Il deviendra plus tard un scénariste et réalisateur reconnu.

Distribution[modifier | modifier le code]

Non crédités[modifier | modifier le code]

Coupés au montage[modifier | modifier le code]

Composition de la distribution[modifier | modifier le code]

L'acteur américain Joe Warfield (ici en 2006) interprète Larsen, acheteur américain du tatouage de Legrain.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yves Jacquot, Pascal Sorin, « Le Tatoué », sur Encyclo-ciné, (consulté le 1er juin 2016).
  2. « Le Tatoué » sur le site du CNC.
  3. http://www.autourdelouisdefunes.fr/suresnes-mont-valerien-tatoue.htm
  4. Alphonse Boudard, « [lettre publiée en rubrique « Lettres des téléspectateurs »] », Télé 7 jours, no 732,‎ semaine du 4 au 10 mai 1974, p. 5
    « Je tiens à signaler aux lecteurs de Télé 7 Jours que je ne suis pas le scénariste du film Le Tatoué. J’ai obtenu d’un tribunal que mon nom soit retiré du générique. Mon scénario initial ayant été totalement modifié par un nommé Pascal Jardin. »
  5. Chateau le Paluel sur le.perigord.free.fr
  6. La Chenard et Walcker de Jean Gabin dans Le Tatoué (1967), sur le site nimotozor99.free.fr, consulté le 6 novembre 2014

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Marco Pico est crédité « Marc Picaud » au générique du film.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]