Le Syndicat du crime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur les redirections « A Better Tomorrow » redirige ici. Pour l'album du Wu-Tang Clan, voir A Better Tomorrow (album).
Le Syndicat du crime
Titre original Ying hung boon sik
Réalisation John Woo
Scénario Chan Hing-Ka
Leung Suk-Wah
John Woo
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Genre Mafia
Drame familial
Heroic bloodshed
Durée 95 minutes
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Syndicat du crime (英雄本色, Ying huang boon sik) est un film d'action hongkongais co-écrit et réalisé par John Woo et sorti en 1986 à Hong Kong[1],[2]. Il a eu une profonde influence sur l'industrie cinématographique hongkongaise, puis à une échelle mondiale (en). Il est crédité d'avoir donné naissance au genre heroic bloodshed[3], qui a eu une influence considérable dans le cinéma hongkongais, puis à Hollywood[4].

Bien que produit avec un budget limité et malgré une absence de promotion pour sa sortie, il devient le plus grand succès de tous les temps au box-office hongkongais et sort dans toute l'Asie. Il est listé à la 2e place du classement des 100 meilleurs films chinois établi par les Hong Kong Film Awards. Son succès lui vaut la sortie de deux suites, Le Syndicat du crime 2, également réalisé par Woo, et Le Syndicat du crime 3, une préquelle réalisée par Tsui Hark.

Bien que Ti Lung soit l'acteur principal du film, c'est surtout la performance de Chow Yun-fat qui est restée dans les mémoires, confirmant ainsi son statut de l'un des plus grands acteurs de l'industrie cinématographique de Hong Kong. Son personnage, Mark Gor, est imité par de nombreux amateurs, des décennies même après la sortie du film[5].

Résumé[modifier | modifier le code]

Ho et Mark sont truands, et Kit, le petit frère de Ho, est policier. Ce dernier ne sait pas que son frère fait partie de la pègre, et quand celui-ci se fait arrêter et que son père est assassiné, c'est un choc pour lui, qui l'empêchera d'avoir une promotion. Quand trois ans plus tard Ho sort de prison, il retrouve Mark devenu infirme et vivant chichement, son frère qui ne veut plus entendre parler de lui, et son ancien assistant - devenu le nouveau chef de la pègre - qui veut le faire replonger.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En 1985, John Woo a réalisé des comédies rentables mais qui ne le satisfont guère[6]. Alors qu'il envisage de mettre un terme à sa carrière, il fait la rencontre de Tsui Hark, jeune producteur et réalisateur en vogue, qui va le pousser à faire le film dont il a toujours rêvé[6], à savoir transposer les codes du wu xia pian dans un univers contemporain[7]. Hark participe au scénario et pense un temps faire que les trois personnages principaux soient des femmes, avant de laisser Woo développer son projet comme il le souhaite[7]. La trame narrative du Syndicat du crime s'inspire du film Story Of A Discharged Prisoner (en) avec une certaine thématique héroïco-masculine propre au cinéma de Chang Cheh, plus particulièrement son cycle des films tels que Blood Brothers[7].

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le Syndicat du crime a connu un important succès commercial à Hong Kong au moment de sa sortie[7], rapportant 34 651 324 $ HK[8], soit l'équivalant de 4 800 000 $ US. Le film connaît une distribution limitée aux États-Unis avec 12 791 $[9].

En France, sorti en plein été sept ans après sa diffusion dans les salles hongkongaises et un mois après À toute épreuve, le film connaît une carrière discrète dans les salles obscures avec seulement 4 197 entrées[9].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Tsui Hark (ici coproducteur du film avec John Woo) et le cinéaste font tous deux une apparition dans le film. John Woo jouant un inspecteur prenant un malin plaisir à maltraiter Ho.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Nominations pour le meilleur acteur (Ti Lung), meilleur second rôle masculin (Waise Lee), meilleur acteur débutant (Waise Lee), meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleure photographie (Wong Wing-Hung), meilleure direction artistique, meilleur montage (Ma Kam) et meilleure musique, lors des Hong Kong Film Awards 1987.
  • Prix du meilleur film et du meilleur acteur (Chow Yun-fat), lors des Hong Kong Film Awards 1987.

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 3: A Better Tomorrow - 10 Action Films That Changed Everything », HowStuffWorks
  2. Crow, Jonathan, « A Better Tomorrow (1986) », sur Allmovie, Rovi Corporation (consulté le 11 janvier 2013)
  3. Lisa Morton, The Cinema of Tsui Hark, McFarland, (ISBN 0-7864-0990-8, lire en ligne)
  4. David Volodzko, « 30 Years Later, This Chinese Film Still Echoes in Hollywood », The Diplomat,‎ (lire en ligne)
  5. « 周潤發憑《英雄本色》 奠定香港影壇地位 », Sing Tao Daily (consulté le 10 novembre 2014)
  6. a et b « Le Syndicat du Crime - Secrets de tournage », sur AlloCiné (consulté le 16 novembre 2018).
  7. a b c et d http://www.hkcinemagic.com/fr/movie.asp?id=21
  8. (en) « A Better Tomorrow (1986) », sur HKMDB (consulté le 16 novembre 2018).
  9. a et b « Le Syndicat du Crime », sur Jp's Box-office (consulté le 16 novembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]