Le Styx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Styx
Titre original
(de) Das BootVoir et modifier les données sur Wikidata
Format
Langue
Auteur
Genre
Fiction militaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sujets
Date de parution
Lieu de publication
Pays
Œuvre dérivée
Le Bateau
Das Boot
Das Boot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Séquence
Die Festung (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Styx ou Le Bateau sont les titres français du roman Das Boot de Lothar-Günther Buchheim, édité en 1973. Il a été porté à l'écran en 1981 avec le film Das Boot de Wolfgang Petersen.

Ce roman est basé sur des faits réels, vécus par l'auteur alors qu'il effectuait, comme correspondant de guerre, un reportage de propagande dans un U-Boot (sous-marin allemand). L'auteur en a gardé quantité de détails, permettant au lecteur de se plonger dans l'ambiance d'un sous-marin, d'un point de vue technique et humain.

L'histoire raconte la vie d'un équipage de sous-marin pendant la Seconde Guerre mondiale (automne et hiver 1941), à compter de son départ en mission. Le titre français est tiré de la comparaison du chenal huileux qui permet de sortir de son port d'attache, la base sous-marine de La Pallice, près du port de La Rochelle, avec le Styx, l'un des fleuves qui mènent aux enfers.

Y sont décrites les conditions de vies à bord (exiguïté et humidité notamment), l'attente impatiente de convois à attaquer et l'excitation lorsque la chasse commence, ainsi que la terreur pendant les tempêtes ou lorsque le sous-marin est grenadé par des bâtiments alliés.

Les sous-mariniers allemands ne sont pas décrits comme des nazis militants : vétérans ou anciens membres des jeunesses hitlériennes, ils sont surtout dépeints comme des êtres humains, partagés entre compassion et cynisme, héroïsme et férocité, résignation face à leur condition de soldat et peur extrême de mourir noyés dans un sous-marin.