Le Secrétaire intime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Secrétaire intime
Image illustrative de l’article Le Secrétaire intime
Illustration de Maurice Sand gravée par Delaville pour une réédition illustrée du roman chez Hetzel en 1854.

Auteur George Sand
Pays France
Genre Roman
Éditeur V. Magen
Lieu de parution Paris
Date de parution 1834

Le Secrétaire intime, parfois titré Quintilia Cavalcanti, est un roman de l'écrivaine française George Sand paru en 1834.

Conception du roman[modifier | modifier le code]

George Sand a entamé l'écriture du Secrétaire intime à Paris en 1833 et l'a poursuivie à Venise l'année suivante[1]. Dans sa brève Notice rédigée pour une réédition en 1853, elle dit avoir été inspirée par la relecture des Contes fantastiques d'Hoffmann[2]. Le roman paraît en 1834 à Paris chez l'éditeur V. Magen, en deux tomes, où il est suivi de plusieurs nouvelles de Sand : Metella, La Marquise et Lavinia[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman commence en France au XIXe siècle. Louis de Saint-Julien, jeune homme noble mais quelque peu désargenté, devient le secrétaire intime de la princesse Quintilia. Le roman tourne autour de Quintilia, princesse au caractère hors du commun, dont les autres personnages tentent de percer le secret.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Vers 1840-1842, l'Église catholique considère Le Secrétaire intime comme une lecture pernicieuse et le met à l'Index[4].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le roman est réédité régulièrement du vivant de George Sand. Une réédition illustrée paraît dans les Œuvres de Sand chez Hetzel en 9 volumes, en 1852-56[5]. Le livre semble avoir connu une éclipse d'un siècle entre les années 1880 et les années 1980. En 1982, il est réédité à Paris par la SERCAP dans le cadre des Œuvres maîtresses de George Sand[6]. Il connaît alors de nouveau des rééditions régulières.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lascoux (2012)
  2. George Sand, Notice au Secrétaire intime, 13 octobre 1853.
  3. Notice de l'édition de 1834 sur le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France. Page consultée le 16 juin 2019.
  4. Boutry (2004), §19.
  5. Notice des Œuvres illustrées de George Sand (Hetzel, 1852-56), sur le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France. Page consultée le 16 juin 2019.
  6. Notice de l'édition de 1982 sur le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France. Page consultée le 16 juin 2019.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions du roman[modifier | modifier le code]

  • George Sand [Liliane Lascoux], Œuvres complètes. Le Secrétaire intime. Jacques, œuvres complètes sous la direction de Béatrice Didier ; édition critique par Liliane Lascoux (Le Secrétaire intime) et Àngels Santa (Jacques), Paris, Honoré Champion, collection « Textes de littérature moderne et contemporaine » n°123, 2012. (ISBN 9782745319821)
  • George Sand, Romans 1830, préface de Marie-Madeleine Fragonard, Paris, Omnibus, 2002. (ISBN 2-258-06069-9) [Contient Indiana, Valentine, Lélia, Le Secrétaire intime, Leone Leoni, Jacques, Mauprat et Un hiver à Majorque.]

Études savantes[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Aragon, « Les images de lectrices dans les textes de fiction français du milieu du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle », Cahiers de Narratologie n°11, 2004, mis en ligne le 1er janvier 2004 [lire en ligne]
  • Philippe Boutry, « Papauté et culture au XIXe siècle. Magistère, orthodoxie, tradition », Revue d'histoire du XIXe siècle, n°28, 2004, mis en ligne le 19 juin 2005. DOI:10.4000/rh19.615 [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :