Le Sauze (station)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Sauze.
Le Sauze
Vue aérienne de la station.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Commune Enchastrayes
Site web www.sauze.com
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 21″ nord, 6° 40′ 50″ est
Massif Alpes (Alpes du Sud)
Altitude 1 400 m (Le Sauze)
1 700 m (Le Super-Sauze)
Altitude maximum 2 400 m
Altitude minimum 1 400 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 23[1]
Télésièges 4[1]
Téléskis 18[1]
Fils neige 1[1]
Pistes
Nombre de pistes 39[1]
     Noires 3[1]
     Rouges 14[1]
     Bleues 12[1]
     Vertes 10[1]
Total des pistes 65[1] km

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Sauze (station)

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Le Sauze (station)

Le Sauze est une station de sports d'hiver, située dans la vallée de l'Ubaye, dans le massif des Alpes (Alpes-de-Haute-Provence).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Sauze est une station de ski des Alpes-de-Haute-Provence, dans la Vallée de l'Ubaye.

La station-village se trouve à 4 km de Barcelonnette par la route départementale 209. Elle est divisée en deux : le Sauze proprement dit à 1 400 m d'altitude et le Super Sauze à 1 700 m.

L'ensemble de la station et des pistes s'échelonnent entre 1 400 et 2 400 mètres d'altitude. On y trouve 23 remontées mécaniques et 65 km de pistes.

La station comprend 39 pistes, 23 remontées mécaniques, un snowpark, deux boarder cross, un kid park, et un stade permanent d'entraînement[1].

  • La principale piste étant celle du « Brec » entièrement remaniée en 2007 afin d'accueillir un stade de slalom, elle se trouve sur le front de neige du Super-Sauze. Elle a notamment vu évoluer Carole Merle qui deviendra la meilleure skieuse française de l'histoire.

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

  • Le chapeau de gendarme (2 682 m), on y accède depuis le Super-Sauze via un sentier, du haut de cette montagne, la vue sur la vallée de l'Ubaye et sur celle du Bachelard est magnifique.
  • Glissement de terrain

Histoire[modifier | modifier le code]

La station a été fondée en 1934 par Honoré Couttolenc[2] (1907-1995)[réf. souhaitée], par l'implantation d'un premier remonte-pente au Sauze[3]. Elle est née de la transformation d'une ancienne ferme isolée et du hameau du Sauze lui-même[4]. La clientèle était essentiellement locale puisque « seuls les sportifs de Barcelonnette montaient ». La station connaît un succès dès sa création du fait de la présence d'une agglomération proche[5].

Face à ce succès, la station inférieure ne suffit plus et malgré la concurrence de Pra-Loup, le Sauze doit s'étendre vers une station supérieure, Super-Sauze[6].

En 1959-1960, la station enregistrait 180 000 remontées au Sauze, avec une population de séjour de 750 personnes[7].

Cette petite station a conservé une exploitation privée jusqu'en 2013, c'était d'ailleurs l'une des dernières stations privées françaises, elle est gérée en régie depuis l'hiver 2013.

Un boarder cross existe sur le domaine de « Grand quartier » et un big air sur « la savonnette » donnant lieu à des démonstrations nocturnes de saut freestyle pendant les vacances.

Un nouveau boarder cross a été créé sur le domaine de « l'Alp » et le snowpark, anciennement situé sur le domaine de « Grand quartier » a été déplacé sur ce domaine.

L'été, la station vit autour de quelques animations telles que l'équitation et le VTT, de nombreuses randonnées sont également possibles. La station dispose également d'une piscine couverte ouverte toute l'année.

La station accueille également chaque été des compétitions de ski sur herbe sur la piste de Bologne.

Personnages liés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Site officiel de la station, rubrique « Ski », puis « Domaine skiable du Sauze »
  2. Philippe Larue, « Le Sauze à la merci d'un duel », La Provence,‎ , p. 2.
  3. Lecomte 1965, p. 12.
  4. Lecomte 1965, p. 25.
  5. Lecomte 1965, p. 13.
  6. Lecomte 1965, p. 18.
  7. Lecomte 1965, p. 20.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • C. Lecomte, « Le tourisme dans trois vallées des Alpes du Sud », Méditerranée, no 1,‎ , p. 9-28 (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]