Le Sang des farines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Sang des farines
Auteur Jean-François Parot
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman policier historique
Éditeur Lattès
Date de parution 2005
Type de média Livre
Nombre de pages 446
ISBN 2-7096-2674-8
Série Nicolas Le Floch
Chronologie

Le Sang des farines est un roman policier historique de Jean-François Parot publié en 2005.

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1775, à Vienne, le chevalier de Lastire, qui accompagne Nicolas, disparaît. Nicolas le retrouve. Peu après, les deux hommes rentrent en France où menace la famine à la suite de la libéralisation du commerce du grain par Turgot. Ils apprennent que Louis a disparu de sa pension. Mourut, maître boulanger, est tué ; ses apprentis disent qu'il achetait de la farine en fraude, mais l'autopsie montre qu'il a été empoisonné. Louis revient. Nicolas établit que du venin de cobra a été versé sur une plaie faite à Mourut et que c'est Lastire le tueur. Louis devient page du roi qui est sacré.

Adaptation à la télévision[modifier | modifier le code]

2013 : Le Sang des farines[1], épisode de la série télévisée Nicolas Le Floch, avec Jérôme Robart dans le rôle de Nicolas Le Floch

Notes et références[modifier | modifier le code]