Le Rideau cramoisi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un film français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un film. Pour la nouvelle qui l'a inspiré, voir Les Diaboliques (nouvelles).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un film. Pour le roman policier de John Dickson Carr, voir Le Rideau cramoisi (Carr).
Le Rideau cramoisi
Réalisation Alexandre Astruc
Scénario d'après la nouvelle de
Jules-Amédée Barbey d'Aurevilly
Acteurs principaux
Sociétés de production Argos Films
Como Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 00 minutes
Sortie 1953

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Rideau cramoisi est un film français réalisé par Alexandre Astruc, sorti en 1953.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La nouvelle commence dans une voiture à chevaux. Le narrateur voyage en compagnie du Vicomte de Brassard, qui, à la suite d’un arrêt devant une maison, va lui raconter un évènement troublant de sa vie de jeune homme. Alors qu’il était tout juste lieutenant il logeait chez un couple. Leur fille rentra de pension et le Vicomte finit par avoir une aventure avec elle. Pour venir le retrouver, la jeune fille nommée Albertine, doit traverser la chambre de ses parents. Mais un soir, brutalement, Albertine meurt dans les bras de Brassard. Il ne sait plus quoi faire et, mortifié, il rapporte son cadavre dans sa chambre et fuit.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film fut tourné en partie dans le décor naturel de la Schola Cantorum de Vincent d'Indy, ancien couvent bénédictin sis 269, rue Saint-Jacques à Paris (VIè).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]