Le Repenti (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant français
image illustrant un film <adj> image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant un film français et un film algérien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Repenti.

Le Repenti (El Taaib) est un film dramatique franco-algérien réalisé par Merzak Allouache, sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le parcours de Rachid, un jihadiste repenti bénéficiant d'une amnistie par la loi de la concorde civile et qui a quitté les montagnes et le maquis pour regagner son village. Menacé, il rejoint la ville et se présente au commissariat. L'officier le place dans un café pour le maintenir sous surveillance. Rachid, discrètement, rentre en contact avec Lakhdar, un pharmacien rongé par le souvenir de la mort de sa petite fille, Selma, enlevée 5 ans plus tôt par le groupe terroriste de Rachid. Il conduit Lakhdar et son ex femme, Djamila, sur la tombe de celle-ci pour soulager sa conscience et fuir la région avec l'argent qu'il réclame au couple déchiré par ce drame.e

À travers cette histoire, Merzak Allouache décrit la société algérienne meurtrie par la violence et traumatisée par une longue décennie noire marquée par le terrorisme aveugle des années 1990.

Le film est présenté à la Quinzaine des réalisateurs, dans le cadre du festival de Cannes 2012.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]