Le Ravissement de Lol V. Stein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la littérature <adjF> image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la littérature française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Ravissement de Lol V. Stein
Auteur Marguerite Duras
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Gallimard
Date de parution 1964

Le Ravissement de Lol V. Stein est un roman de Marguerite Duras paru en 1964 aux éditions Gallimard. Parmi les romans les plus célébrés de la romancière, il est une variation littéraire autour de la vie imaginée d'une femme, vue à travers les yeux d'un homme qui émet des hypothèses et invente des possibilités narratives.

Résumé[modifier | modifier le code]

Survenant dans un cercle fermé de trois personnes, un couple et la figure centrale Lola Valérie Stein, le roman évolue dans un environnement extrêmement restreint, autour de peu d'éléments factuels tangibles. L’histoire de Lola Valérie Stein est racontée par l’homme qui l’aime, Jacques Hold, patron du Grand Bleu, et qui est le dernier amant de sa meilleure amie Tatiana Karl. Démuni d'informations concrètes sur la vie de la femme qu’il aime, il se rattache à quelques faits: il sait que Lol et Tatiana étaient de grandes amies au collège, il sait que Lol a été fiancée à Michael Richardson il connaît la scène du bal à T. Beach, celle où Anne-Marie Stretter a ravit son fiancé de Lol, le mariage de Lol V. avec Jean Bedford, ses trois enfants et ses dix ans de vie à U. Bridge, son retour à S. Thala et enfin ses retrouvailles avec son amie Tatiana qui sont aussi sa rencontre avec elle, qui marque le glas de sa relation amoureuse avec Tatiana.

Il fait des hypothèses et invente la vie de Lola V. Stein. Ses inventions composent le roman. La mise en roman débute par cette révélation : pour comprendre la femme qu’il aime et sa propre relation à elle, il lui faut inventer la vie de Lol V. De nombreuses fois, dans le cours même du roman, il décrit une situation, il pose la question de la suite comme une énigme, il fait le choix d’une solution et indique très clairement sa décision de développer l’histoire dans ce sens.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sophie Bogaert, Dossier de presse : “Le Ravissement de Lol V. Stein” et “Le Vice-consul” de Marguerite Duras, Imec éditeur, 2006.
  • Madeleine Borgomano, “Le Ravissement de Lol V. Stein” de Marguerite Duras, Gallimard, coll. « foliothèque », 1997.
  • Jacques Lacan, « Hommage fait à Marguerite Duras, du Ravissement de Lol V. Stein », Les Cahiers Renaud-Barrault, n° 52, 1965.
  • Marie-Christine Lala, "La joie où défaille la langue", in Le silence. La Force du vide', Claudie Danziger dir., Paris, Autrement, "Mutations" n° 185, p. 159-175, 1999.
  • Marie-Magdeleine Lessana, "La raison de Lol" dans Marguerite Duras et Pierre Dumayet, Dits à la télévision, EPEL, coll. « Atelier », 1999.
  • Thanh-Vân Ton-That, “Le Ravissement de Lol V. Stein” de Marguerite Duras : un roman de la folie amoureuse, éditions du Temps, 2005.
  • Laurent Nunez, « Le Ravissement de Lol V. Stein, ou les Lettres volées », Le Magazine littéraire n° 500, août 2010, p.77 ; repris dans Marguerite Duras, coll. Nouveaux Regards/Magazine littéraire, 2013
  • Akiko Ueda, Relectures du Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras, L'Harmattan, 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Le Ravissement de Lol V. Stein par Fanny Ardant, livre audio, éditions Frémeaux, 2000, rééd. 2010.
  • Le Ravissement de Lol V. Stein, mise en scène de Patrice Douchet et Dominique Journet, Le Carré, Château-Gontier, 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]