Le Rêve (Detaille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Rêve.
Le Rêve
Detaille Le Rêve.jpg
Artiste
Date
Type
Dimensions (H × L)
400 × 300 cm
Mouvement
Localisation
Musée d'Orsay, Paris, France (France)
Numéro d’inventaire
RF 524[1]

Le Rêve est un tableau d'Édouard Detaille peint en 1888[2]. Il est actuellement conservé au Louvre-Lens, en prêt du Musée d'Orsay de Paris[2].

Description et thématique[modifier | modifier le code]

Le Rêve est une peinture militaire dont Édouard Detaille est un spécialiste[2]. Il représente des soldats français endormis dans leur bivouac dont on aperçoit les feux à perte de vue. Plus précisément, il s'agit de jeunes conscrits de la Troisième République pendant des manœuvres d'été, probablement en Champagne[2]. Ils rêvent de la gloire de leurs prédécesseurs et de prendre leur revanche[2] de la guerre franco-prussienne de 1870. Dans une allégorie patriotique, se dessinent dans le ciel de manière volontairement non distincte, les soldats de l'An II et d'Austerlitz (Première République et Premier Empire), du Trocadéro et de l'expédition d'Alger (Restauration), les bataillons de Magenta et de Solférino (Second Empire), les rescapés de Gravelotte et de Reichshoffen (guerre de 1870).

Ce genre de tableaux correspond bien à l'ambiance boulangiste de l'époque, montrant la nostalgie d'une France victorieuse et unie, et l'un des fondements de la légende napoléonienne, car ils mettent tous en image le souvenir de plus en plus lointain d'une France mythique. Pour Detaille, c'est une « prise de position politique directe » montrant son soutien au général Georges Boulanger[2] et une célébration de l'armée[2].

Achat, exposition et conservation[modifier | modifier le code]

L'État français l'a acheté dès 1888[1], il est acquis dans une période précédant le passage de la loi Freycinet (15 juillet 1889) portant sur le service militaire[2]. Auparavant conservé au Musée d'Orsay[2], il faisait partie des collections du musée du Luxembourg (1889-1926), du musée de l'Armée (1926-1986) et du musée du Louvre (1986) notamment[1]. Le tableau a été exposé dès 1888 au Salon des artistes français de Paris[2] (où Detaille est médaillé pour celui-ci[2]), puis à l'Exposition universelle de Paris (1889) et à l'Exposition internationale de Panama-Pacific (1915) à San Francisco[1]. La peinture sera reproduite sur de nombreux supports jusqu'après la Première Guerre mondiale[3]. Depuis, il est exposé au musée d'Orsay.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Edouard Detaille : Le Rêve (notice) », sur musee-orsay.fr, Musée d'Orsay (consulté le 4 février 2014)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Edouard Detaille : Le Rêve », sur musee-orsay.fr, Musée d'Orsay (consulté le 4 février 2014)
  3. "A quoi rêvent les soldats français", article de Jean Lopez, Guerres & Histoire n° 17, février 2014