Le Quartier (centre d'art contemporain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Quartier
Image dans Infobox.
Informations générales
Ouverture
Fermeture
Surface
450 m2
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
10 esplanade François Mitterrand, 29000 Quimper
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg

Le Quartier était un centre d'art contemporain situé dans le pays de Cornouaille à Quimper.

Le centre d’art prend place en 1990, dans l’ancienne caserne de la Tour d’Auvergne. Il dispose d’une superficie de 450 m2 d’espaces d’exposition. Il ferme le par suite de la suppression des subventions municipales accordées au centre d'art contemporain.

Le projet, les missions[modifier | modifier le code]

Le Quartier programme chaque année quatre expositions monographiques, collectives ou thématiques qui rythment l’activité du centre d’art en offrant des perspectives critiques sur les enjeux de la création actuelle.

Le projet artistique et culturel met en œuvre les missions du Quartier :

  • le soutien à la création par la production d’œuvres et l’accompagnement des artistes (exposition, production, éditions)
  • la diffusion et la sensibilisation à l’art contemporain

Attentif aux développements récents d’artistes confirmés comme à l’émergence de formes nouvelles, le centre d’art porte un regard sur plusieurs générations d’artistes. Les expositions s’inscrivent dans une dynamique nationale et internationale à travers de nombreux partenariats. Elles sont prolongées ou commentées par des projections, des conférences et des débats.

En 2010, le centre d’art inaugure le « Project Room », un nouvel espace qui se veut être un laboratoire d’expérimentations artistiques et de rencontres.

L'association[modifier | modifier le code]

Fondé en 1990 par Michel Pagnoux directeur de l’école des beaux-arts de Quimper avec le soutien de la Ville de Quimper, Le Quartier est géré par l’Association pour le Développement des Centres d’Art (ADAC) qui devient en 1995 Le Quartier. Centre d’art contemporain de Quimper, labellisé par le Ministère de la Culture et de la Communication. Les deux premières années, la direction artistique est collégiale (Jean-Pierre Dussault, Catherine Elkar, Alain Le Quernec, Claude Mollard, Michel Pagnoux et Jean-Pierre Simon), puis en 1992, un poste de direction artistique est créé.

L’association Le Quartier est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication, la DRAC Bretagne, le Conseil Général du Finistère et la région Bretagne. En , la mairie retire toute subvention au centre, rendant probable sa fermeture[1].

Le lieu[modifier | modifier le code]

Vue générale du bâtiment.

Le Quartier, centre d’art contemporain est situé au cœur de la ville à proximité de la cité historique. Le centre d’art occupe le rez-de-chaussée de l’ancienne caserne de la Tour d’Auvergne, bâtiment du XIXe siècle, devenu propriété de la ville dans les années 1970, il est partagé avec l’École Supérieure d’Art de Quimper. Cette caserne abritait autrefois le 118e Régiment d'infanterie, à l'époque où la cité était une ville de garnison.

L’esplanade François Mitterrand, qui rassemble l’École des Beaux-Arts, la radio Breizh Izel, le Théâtre de Cornouaille (scène nationale), la Médiathèque des Ursulines forme avec Le Quartier, le cœur culturel de la ville.

Le centre d’art occupe 450 m2. Il est composé de quatre salles d’exposition dessinées par l’architecte François Geay et d’un Project Room inauguré en 2010. Une librairie-café qui présente une sélection d’ouvrage sur l’art contemporain.

En 2007, l’artiste Nicolas Floc’h équipe la librairie d’un mobilier sculptural et modulaire qui s’adapte aux activités du centre d’art.

En 2010, le Quartier est réaménagé avec la création du Project Room, d’un espace atelier et d’une nouvelle signalétique. La charte graphique originale, conçue par Alain Le Querec est entièrement refondue par Jérôme Saint Loubert Bié en 2010.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Bienvenu, La caserne de la Tour d'Auvergne, étude historique historique sur la caserne et son quartier,
  • Plein soleil, un été des centres d'art, Association française de développement des centres d'art
  • Les Centres d'Art Contemporain de A à Z, DCA/Flammarion 4