Le Professeur (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Professeur
Titre original La prima notte di quiete
Réalisation Valerio Zurlini
Scénario Valerio Zurlini
Enrico Medioli
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Sortie 1972


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Professeur (La prima notte di quiete) est un film franco-italien réalisé par Valerio Zurlini et sorti en 1972.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Daniele Dominici remplace un professeur malade au lycée de Rimini. Bien que séparé de sa femme, Monica, il vit toujours avec elle. Riches et oisifs, ses élèves l'ennuient, excepté Vanina, une jeune fille qui éveille son intérêt par la blessure secrète qu'il décèle en elle.

Résumé du film[modifier | modifier le code]

Daniele Dominici est le nouveau professeur remplaçant dans un lycée classique de Rimini. Lors de sa première leçon, il assigne aux élèves deux choix pour un essai à rédiger en classe: l'un sur un sujet libre, l'autre sur un sujet littéraire. Une seule élève, Vanina Abati, préfère le second thème, suscitant la curiosité et l'intérêt du professeur qui commence à lui faire la cour et lui offre le livre de Stendhal : Vanina Vanini, dont le titre porte son prénom. Il tente d'entrer dans sa vie.

Daniele commence à fréquenter un groupe de « vitelloni[1] » de province, avec lesquels il passe des nuits blanches à base de drogues, alcool et jeu. Le groupe comprend Gerardo Pavani, un petit « patron » local avec lequel Vanina entretient une relation torride, et le jeune médecin Giorgio Mosca, surnommé « Spider », qui derrière une apparence cynique et superficielle cache une âme sensible et une grande culture.

À la sortie de l'école, Daniele invite Vanina à l'accompagner à Monterchi. Il lui montre la Madonna del Parto de Piero della Francesca, le professeur est transfiguré et s'anime d'enthousiasme. Vanina, elle aussi, semble briser la patine de la mélancolie et de l'indifférence dans laquelle elle est habituellement immergée. Sur le chemin du retour, à la tombée de la nuit, ils s'embrassent passionnément? La rencontre est brutalement interrompue lorsque Vanina voit la voiture de son fiancé au loin et s'éloigne précipitamment.

L'une des soirées passées avec le groupe est consacrée à l'anniversaire de Spider. A la discothèque, les couples dansent dans un ennui mortifère. Daniele invite Vanina à danser, mais elle refuse. La compagnie se rend dans la maison de Gerardo. L'atmosphère libertine est réchauffée par la projection d'un film amateur, avec Vanina comme vedette d'abord en images innocentes lors d'un voyage à Venise, puis nue, allongée sur un lit dans une chambre d'hôtel. Vanina, choquée et pleine de ressentiment, bloque la projection et la compagnie, dans l'embarras général, se désagrège rapidement. Dès le lendemain, Vanina ne revient plus à l'école.

De plus en plus attiré par la fille et son mystère, Daniele se rend chez sa mère, une femme ambiguë qui après l'avoir invité à ne pas s'intéresser à sa fille et à ne plus la chercher, le renvoie en le menaçant. De retour chez lui, il est soumis à une crise de jalousie par Monica, la femme avec laquelle il vit, considérée comme son épouse et qui avait quitté son mari dix ans auparavant pour lui.

Pendant ce temps, Spider tente de sonder le passé obscur de Dominici et apparemment sans racines. Il trouve un vieux recueil de poèmes signé par lui et consacré à une histoire d'amour d'adolescence qui s'est terminée par le suicide de la jeune fille. Il demande à Daniele pourquoi le titre de ce recueil est La prima notte di quiete (une phrase de Goethe), celui-ci répond que la première nuit de calme est la mort, car on dort enfin sans rêves.

Après quelque temps, Vanina réapparaît et Daniele la retrouve dans une maison vide sur la plage que son ami Marcello met à leur disposition. Après une nuit d'amour intense, les deux sont surpris par Gerardo qui se venge en révélant le passé de Vanina : victime d'une mère exploitée et de « clients » amoraux qui ont payé grassement pour obtenir les faveurs et le silence d'une mineure, Vanina était l'amante de tous les hommes de la compagnie, et aussi de certaines femmes. Malgré cette révélation, Daniele est déterminé à s'enfuir avec elle. Il l'accompagne à la gare et lui promet de la rejoindre quelques heures plus tard en voiture. Entre-temps, il rentre chez lui, où il a une dernière discussion animée avec Monica, annonçant la fin de leur relation.

A l'extérieur du bar habituel, Daniele est agressé par le compagnon de la mère de Vanina, qui arrive et s'enfuit au volant de la Lamborghini Miura rouge de Gerardo. Sauvé par Spider et Marcello, il décide de se rendre chez Vanina, tente d'appeler Monica à plusieurs reprises et décide de faire demi-tour de peur d'avoir provoqué le suicide de sa femme qui ne répond pas au téléphone.

Dans une course désespérée dans le brouillard, l'impact avec un camion met fin à sa vie. Lors des funérailles avec la présence de sa mère et un petit groupe de personnes âgées élégamment vêtues, on ne reconnaît qu'une seule personne de sa compagnie: Spider qui a découvert que Daniele est le dernier descendant d'une famille noble et le fils du célèbre commandant Dominici, un héros de guerre mort au combat à El Alamein.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

En , le réalisateur Valerio Zurlini annonce son intention de faire un procès à Alain Delon en sa qualité de coproducteur du film. Ce dernier avait été chargé du doublage pour la version française. Son metteur en scène estime que celui-ci modifie le film et qualifie la version française de « monstrueuse », précisant qu'il « désire qu'un juge français confronte le film original et la copie pour faire suspendre les projections en France et qu'il exigera des dommages et intérêts parce qu'il croit fermement aux traditions et à la grandeur intellectuelle de la France. »[3]

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Le film sort en édition collector DVD + Blu-ray le , édité par Pathé. Le coffret comprend la version italienne du film (la director's cut), inédite en France, remastérisé en 4K par Pathé (en collaboration avec Les films du Camélia et de Titanus), ainsi que des entretiens inédits de Sonia Petrovna, Olivier Père et Jean-Baptiste Thoret, et un bonus sur l'accueil du film en 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le terme vitelloni est une expression qui était utilisée à Pescara immédiatement après guerre pour désigner les jeunes sans emploi qui passaient leurs journées au bar.
  2. Philippe Piazzo, « Le Professeur », sur telerama.fr (consulté le 26 juillet 2020)
  3. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche, 25 janvier 1973.

Liens externes[modifier | modifier le code]